Au moment où le Royaume-Uni a choisi de sortir de l’Union européenne, lors du référendum du 23 juin 2016, il est nécessaire de rappeler certaines vérités. La première, sur laquelle on finirait presque par avoir un doute, est que le Royaume-Uni fait toujours partie de l’Europe. Il reste d’abord lié par de multiples traités bilatéraux …

Charles Saint-Prot est directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur les nationalismes, dont La pensée française (L’Age d’homme, 2002), Le Mouvement national arabe ou encore Émergence et maturation du nationalisme arabe de la Nahda au Baas (éditions Ellipses, 2013). Deux nouveaux ouvrages sont à paraître dans un avenir proche, …

En votant pour la sortie de l’Union européenne (Brexit), lors du referendum du 23 juin 2016, le sursaut du vieux lion britannique a démontré que les  grands peuples ne se couchent jamais  et l’idée de souveraineté nationale est loin d’être morte. Ce coup de semonce pourrait constituer une  chance historique de refonder la coopération européenne …

« À l’aube de la Première Guerre mondiale, les puissances françaises et britanniques, cherchent un moyen d’affaiblir l’empire ottoman, grand allié des Allemands. C’est alors qu’ils encouragent les Arabes, menés entre autres par Hussein Ibn Ali et ses fils, à se révolter contre le joug du califat turc en leur promettant un grand royaume arabe. Paradoxalement, …

Après la France qui a été la première à rappeler son soutien au plan marocain d’autonomie, et le président Poutine qui a apporté son soutien au Maroc lors de la visite du Roi Mohammed VI à Moscou, la délégation des États-Unis à l’ONU a également réaffirmé sur son compte Twitter, le 19 mars, que Washington  …

Cinq ans  après le début des troubles, qualifiés bien abusivement de « printemps arabe », qui ont vu le jour en Tunisie avant de perturber plusieurs  pays arabes, le bilan de la révolution tunisienne est loin d’être convaincant.  En tout cas, il est bien présomptueux de parler d’ « exception tunisienne » si l’on considère …

  Après les attentats terroristes du 13 novembre à Paris, le président de la République française déclarait « Nous sommes en guerre ». Sans doute. Mais il faut bien identifier l’ennemi et les causes de ce terrorisme pour être sûr de ne pas passer à côté de la réponse à long terme et ne pas tomber dans …