L’explosion d’une voiture, le 28 septembre dernier, devant une caserne de l’armée malienne à Tombouctou, a rappelé que le terrorisme n’avait pas disparu au Mali. Cependant, le nouvel épicentre jihadiste dans la région s’est déplacé vers la Libye, avec des répercussions directes sur le Niger et le Tchad. Dans cette perspective, seule une mobilisation de …