Chronique culturelle du 24 novembre


24 novembre 1867 

Le fil de fer barbelé est breveté.


 

 24 novembre 1929 

Mort du tigre (Paris). Georges Clemenceau décède à 88 ans.


24 novembre 1938 

Beria nommé à la tête du NKVD.


24 novembre 1964 

Reprise de Stanleyville (actuelle Kisangani – RDC). Un régiment parachutiste belge est largué sur Stanleyville pour libérer des otages retenus par des rebelles au pouvoir. Avec l’aide de mercenaires occidentaux, il met fin à la rébellion. 24 otages, 2 militaires belges sont tués.


24 novembre 1965 

Mobutu prend le pouvoir (actuelle République Démocratique du Congo).


24 novembre 1970 

mishima-speechSeppuku de Mishima (Tokyo). Kimitake Hiraoka, plus connu sous son nom d’écrivain, Yukio Mishima se suicide en se faisant Seppuku après avoir tenté un simulacre de prise de pouvoir au ministère de la Défense. Son discours devant le chef d’état-major séquestré et les troupes présentes ne convaincant pas, il se suicide selon le rituel traditionnel. N’ayant aucun passé militaire, son geste a souvent été interprété comme une tentative de rachat pour sa réforme durant la Seconde guerre mondiale ou encore comme une ultime mise en scène sans aucun autre but que la mort esthétisée et ritualisée.

Print Friendly, PDF & Email
Previous Mondialisation, politique et religion, le colloque du CSFRS
Next Chronique culturelle du 25 novembre

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.