mardi 21 septembre 2021

Collaboration exemplaire entre services sécuritaires du Maroc et l’Europe

L’excellente collaboration entre les services sécuritaires marocains (DGED et DGST) et grecs démontre une fois de plus que le royaume est largement reconnu par les pays européens pour son haut niveau de compétences en matière de renseignement et de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme.

Grâce à une exemplaire « collaboration d’échange de renseignements effectuées dans le cadre de la coopération sécuritaire multilatérale (…) », les services sécuritaires marocains et leurs homologues en Grèce, en Italie, en Angleterre et aux États-Unis d’Amérique, il a été possible de procéder, sur le territoire grec, à l’arrestation du ressortissant marocain Mohamed Boudarga. Cette information a été rapportée par l’Associated Press qui précise que le Maroc a demandé l’extradition du terroriste. Ce dernier, alias Abou Mohamed al Fateh, était l’un des responsables des brigades opérationnelles du groupe terroriste Daech, basé sur zone syrienne. Il faisait l’objet de plusieurs mandats d’arrêts internationaux, notamment de la part des autorités judiciaires marocaines, pour son implication dans des projets terroristes d’envergures, voire subversives au Maroc.

Le suspect se serait évadé des zones de guerre en Syrie pour rejoindre la Grèce, en utilisant de faux documents et une fausse identité, avant d’être identifié, puis localisé et enfin interpellé dans le cadre de cette opération conjointe. Les autorités judiciaires marocaines, par le Bureau d’Interpol à Rabat ont demandé officiellement l’extradition du prévenu. Alors que certains n’ont pour seule préoccupation que de mettre sous le feu des projecteurs les tensions internationales, la réussite de cette opération sécuritaire, rendue possible grâce à l’efficacité des services sécuritaires marocains, démontre à quel point la coopération internationale est, en matière de lutte contre le terrorisme, primordiale.

Il va sans dire qu’une fois de plus le Royaume du Maroc démontre à quel point il représente le partenaire méditerranéen et africain incontournable qui permet d’assurer la préservation de la sécurité et la stabilité aux niveaux régional et international.

Professeur Jean-Marie HEYDT,

membre du conseil scientifique de l’Observatoire d’études géopolitiques

Observatoire d'études géopolitiqueshttp://www.etudes-geopolitiques.com/
L'Observatoire d’études géopolitiques (OEG) est un institut français ayant pour objet de contribuer à la promotion et au rayonnement de la recherche scientifique dans les différents domaines de la géopolitique et des relations internationales. Cette contribution, tant au plan national qu'international, s'appuie notamment sur l'organisation de colloques, de conférences, de tables rondes, de prestations intellectuelles en association avec la Faculté de droit de l’Université Paris Descartes, et divers instituts étrangers (Remald de Rabat, UOC de Barcelone, ECSSR d’Abou Dhabi) et organisations internationales (ISESCO, OIF…). Le siège de l’OEG est à Paris. L’institut a également un bureau pour le Proche-Orient à Beyrouth et des représentants ou des correspondants dans divers pays (Bruxelles, Djibouti, Egypte, Emirats arabes unis, Maroc, Roumanie…) L’Observatoire d’études géopolitiques est dirigé par Charles Saint-Prot et Zeina el Tibi en est la présidente déléguée. Les travaux sont supervisés par un Conseil scientifique.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB