lundi 21 juin 2021
AccueilACTUS - NEWSLa base aérienne d'Orléans-Bricy recevra demain le 18e A400M avec de nouvelles...

La base aérienne d’Orléans-Bricy recevra demain le 18e A400M avec de nouvelles capacités opérationnelles

Il s’agira pour la France du premier A400M neuf doté de toutes les capacités du standard le plus moderne, permettant en particulier : le largage de parachutistes en simultané par les deux portes latérales de l’appareil et le vol automatique à très basse altitude. L’A400M Atlas poursuit sa montée en puissance pour devenir à terme le fer de lance de l’aviation de transport pour les missions « d’entrée en premier » : être capable d’intervenir en première ligne, en milieu contesté, au cœur d’un dispositif complexe et connecté. La Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 prévoit la livraison par Airbus de onze A400M durant cette période, soit un total de 25 aéronefs en service fin 2025. Ce programme représente plus de 10 000 emplois directs en Europe dont 2 400 en FrancePlus de 80 entreprises sont impliquées sur le territoire national, dont une grande quantité de Petites et moyennes entreprises (PME). 

Au-delà d’améliorations de son avionique, de ses commandes de vol et moteurs, ce 18e A400M Atlas est le premier aéronef de ce standard livré neuf à l’armée de l’Air et de l’Espace. Il possède un jeu de réservoirs complémentaires CHT (Cargo Hold Tank) pouvant être installé dans la soute, qui lui permet d’accroître sa capacité de ravitaillement en vol. De plus, l’appareil est doté des deux nouvelles capacités certifiées en mai 2020 par la DGA et ses homologues des six autres pays partenaires du programme.

La première ouvre pour l’armée de l’Air et de l’Espace la voie au largage en un seul passage de 116 parachutistes, simultanément par les deux portes latérales de l’avion. Il s’agit d’une amélioration significative de la capacité actuelle limitée à 30 parachutistes et par une seule porte.

Deux A400M précédemment livrés à l’armée de l’Air et de l’Espace ont déjà été modifiés pour permettre cette capacité ; trois autres le seront d’ici fin 2021.

La seconde est la capacité de suivi de terrain à très basse altitude en mode automatique dans les conditions de vol à vue, une première mondiale pour un avion de transport qui témoigne de l’excellence européenne en matière d’innovation. L’extension de cette capacité en conditions de vol sans visibilité sera qualifiée en 2021 ; elle jouera un rôle primordial pour assurer l’entrée en premier de troupes ou de matériels sur un théâtre d’opérations.

L’ensemble de la flotte disposera dorénavant de ces deux nouvelles capacités au fil des livraisons.

Dans l’attente de sa mise en service opérationnel, l’A400M Atlas monte en puissance. Ses capacités permettent d’intervenir en première ligne, en milieu contesté, au cœur d’un dispositif complexe et connecté. À cette fin, il disposera d’un système d’autoprotection complet ainsi que de systèmes de transmission de données évolués. Ces systèmes pourront être mis en œuvre au travers de modes d’action tactique tels que l’aérolargage de matériels, de parachutistes, ou encore de poser d’assaut sur tout type de terrain, y compris à l’issue d’une phase de pénétration en vol à basse altitude, en tout temps, de jour comme de nuit. Enfin, l’A400M Atlas sera en mesure de réaliser des missions de ravitaillement en vol en opération.

Avion de transport militaire tactique doté d’une allonge stratégique, l’A400M Atlas permet à l’armée de l’Air et de l’Espace de réaliser des missions régulières sur tous les théâtres d’opérations extérieures et les implantations outre-mer. Il joue également un rôle essentiel dans le cadre de ponts aériens, notamment mis en place suite au passage du cyclone « Irma » et lors de la crise sanitaire actuelle en assurant des transferts de patients atteints de la Covid-19 dans le cadre de l’opération Résilience.

ARTICLES CONNEXES

1 COMMENTAIRE

  1. 6 sur 18 à niveau en fin d’année pour le largage. Que nous dit la DGA ou l’Armée de l’Air pour les 12 autres? Si l’un ou l’autre disent quelque chose.
    Suivi de terrain à très basse altitude en mode automatique : Existe t-il un calendrier – même s’il est très prévisionnel – pour la mise à niveau des machines déjà livrées?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS