Au début du mois de février 2019, le président Abdel Fattah el Sissi, qui a été réélu en mars 2018, a fait savoir qu’il souhaitait en amender plusieurs articles de la Constitution adoptée en 2014. Un projet d’amendement a été déposé au Parlement par 20% des députés et cette proposition a été adoptée à une …