On peut ne pas apprécier le libéralo-mondialisme et l’européisme effréné du président Macron mais c’est lui faire un bien mauvais procès de lui reprocher la visite récente qu’il a fait un peu moins de 48 heures après la catastrophe de Beyrouth du 4 août dernier. C’est, en effet, inacceptable d’entendre des politiciens parler de « néocolonialisme » …

0 1