Avertissement : Pour l’historien (du fait religieux, en l’occurrence), une religion est adéquate à l’histoire de celle-ci, sans choix ni arbitrage entre ses aspects contradictoires. Le théologien, par contre, définit orthodoxie et déviances. Le fidèle, seul, a le droit (et parfois la nécessité) de choisir entre diverses interprétations et pratiques. Introduction I – Qu’est-ce que …