Breveté pilote en 1942, Roland Glavany rejoint la France libre en Algérie après avoir traversé les Pyrénées et connu les geôles espagnoles. Fait extraordinaire pour un aviateur, il choisit de combattre à terre sous l’uniforme des commandos du 1er Bataillon de Choc. En première ligne, sa « chère section » paie un lourd tribut à la libération de la Corse, …

0 0