Encore un « chef de guerre », dira-t-on. Celui-ci mérite qu’on s’arrête sur ses exploits. Et l’auteur du livre qui lui a été consacré sait de quoi il parle : il a été militaire, enseignant à Saint-Cyr et il pratique actuellement le difficile métier d’archéologue. Il était donc, si l’on ose dire, parfaitement armé pour l’écrire. L’émouvante préface …

Rome qui, à partir de la deuxième Guerre Punique et jusqu’au début du Principatus, étend son territoire sur tout le bassin méditerranéen, est confrontée à des peuples orientaux dont l’arme principale est l’arc. La bataille de Carrhae, perdue par le triumvir Crassus, en 53 av. J.-C., fut en ce sens emblématique d’une vision de l’arc. …