« L’avenir, tu n’as point à le prévoir, mais à le permettre » écrivait Saint-Exupéry. Imaginer ce qui caractérisera les conflits à venir est une obsession du chef militaire, confronté à la responsabilité de préparer aujourd’hui ceux qui combattront demain. Le sujet prend naturellement l’allure d’un défi à relever aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan (ESCC), …

0 3