Au cours de l’été 1945, l’état-major décide que l’artillerie du corps expéditionnaire en Indochine sera dotée d’une aviation légère formée par les éléments organiques de la 9e division d’infanterie coloniale, avec cinq sections de Piper L-4, et par deux groupes aériens d’observation d’artillerie (GAOA) de type britannique à douze avions d’observation chacun. Une décision ministérielle, d’août 1945, prescrit que pilotes …