Il s’agit de l’une des premières mesures de rétorsion contre la France après le vote de la loi pénalisant la négation du géno­cide arménien de 1915. « Les relations dans le domaine militaire avec la France ont été suspendues », a annoncé mercredi le général Ilker Basbug, le commandant en chef de l’armée de terre, …