Le mercredi 17 mai 1978, vers 10 heures du matin, la sonnerie du téléphone retentit dans le bureau du colonel Erulin, commandant le 2e régiment étranger de parachutistes (REP), dont le casernement se trouve au camp Raffali, en Corse : — Ici, le général Liron, de la 2e brigade parachutiste ; votre régiment passe en …