Cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, des obus, munitions et autres engins de guerre se trouvent toujours dans le sol européen. Ils constituent encore aujourd’hui une menace silencieuse pour les hommes, mais aussi pour l’environnement.

0 0

En mer du Nord et en Baltique, les Alliés ont volontairement coulé des navires transportant près de trois milliards de tonnes d’armes chimiques et conventionnelles, produites lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. Les fuselages métalliques qui confinent ces substances chimiques se corrodent. Les scientifiques prédisent une catastrophe sans précédent

0 0