Depuis le retrait du Foch, la France ne dispose plus que d’un seul porte-avions, le Charles-de-Gaulle, mis en service en 2001. La nécessité de procéder régulièrement à des opérations de maintenance du « capital-ship » de la flotte de guerre pose la question de la permanence à la mer d’un groupe aéronaval français. Ainsi, le premier « …