Après les tirs d’essai effectués mardi soir, une pluie de condamnations s’est abattue sur le régime de Kim Jong-il, émanant notamment de Washington et de Tokyo. Seul Pékin reste en retrait, fidèle allié de Pyongyang. Crise nucléaire, droits de l’homme, Pyongyang n’en finit pas de susciter la réprobation internationale. Mercredi, un seul mot émaillait les …

0 0