La potentielle fusion de certains opérateurs télécom pourrait être douloureuse, très douloureuse pour la Défense. En effet, il est prévu dans le la LPM 2014 une recette exceptionnelle. Celles-ci sont constituées du produit de cession d’emprises immobilières utilisées par le ministère de la défense, évalué au moins à 660 millions d’euros sur la période 2014-2016 …