Le premier ministre turc, Tayyip Erdogan, a vigoureusement condamné vendredi l’adoption en première lecture par l’Assemblée nationale française d’un projet de loi pénalisant la négation du génocide arménien. “En adoptant ce document, le parlement français a jeté une ombre noire sur l’histoire du pays, sur sa démocratie et ses libertés“, a notamment déclaré vendredi à …

0 0