Jusques à quand dormirez-vous, ô jeunes hommes ? Quand aurez-vous au cœur le goût de réagir ? Quand cesserez-vous donc sans en avoir de honte D’offrir à l’étranger la vue de vos plaisirs ? Vous croyez que la paix règne sur votre terre, Et la guerre pourtant la serre toute entière. ………………………………………… Que chacun en mourant, frappe ses …