Le principe général, auquel il serait possible d’en appeler pour justifier la guerre sur le plan de l’humain, c’est « l’héroïsme ». La guerre – dit-on – offre à l’homme l’occasion de réveiller le héros qui sommeille en lui. Elle casse la routine de la vie commode, et, à travers les épreuves les plus dures, favorise une …

Je dois vous parler (…) de la mort héroïque en Grèce. Ce n’est pas facile. Je ne sais pas vraiment par quel bout commencer tant ils sont nombreux. Le plus simple est de débuter par le personnage qui incarne à nos yeux, et aux yeux des Grecs déjà, l’idéal de l’homme héroïque et de la …

Deux actualités conjuguées, l’une mémorielle, l’autre immédiate, m’ont inspiré l’idée du thème dont nous allons traiter ce matin. Il s’agit du statut du soldat dans les armées, du soldat considéré comme individu autonome ou bien comme simple rouage d’une machine qui réduirait jusqu’à l’extrême la liberté de sa différence, broyant chez lui toute spécificité personnelle …

Les caractères originaux de la société médiévale japonaise Age des guerriers Age des guerriers, régime shôgunal, liens de vassalité : le Japon bascule dans ce qu’il est convenu d’appeler le Moyen Age. Moyen Age ? L’expression, on s’en doute, est ici un néologisme. Les hommes de la fin du XIIe siècle eurent conscience de vivre …

Heur et malheur du guerrier s’attache à caractériser la deuxième fonction. La force, et naturellement l’usage de la force dans les combats, n’a pas bénéficié d’une systématisation aussi complète que la souveraineté religieuse et juridique, soit par manque de réflexion de la part des théologiens responsables de l’idéologie, soit que les évènements aient contrarié la …