La commission d’enquête sur l’organisation et les moyens des services de l’État pour faire face à l’évolution de la menace terroriste après la chute de l’État islamique, présidée par M. Bernard Cazeau (LaREM – Dordogne), et dont la rapporteure est Mme Sylvie Goy-Chavent (UC – Ain), a adopté son rapport. Celui-ci dresse un triple constat : la menace terroriste reste à un niveau très élevé en France en dépit …

À l’invitation de l’Association des Femmes arabes de la presse et de la communication, dirigée par Dr Zeina el- Tibi et avec le parrainage des sénateurs François Grosdidier et Joëlle Garriaud-Maylam, une conférence a été organisée au Sénat le 29 novembre pour la parution du livre L’État des Frères musulmans, l’avenir de l’organisation internationale d’Abdelrahim …

Après les attentats meurtriers (16 personnes sont décédées) commis en Espagne, le 17 août 2017, notamment à Barcelone où les terroristes ont foncé dans la foule à bord d’une camionnette, certains ont mis en exergue le fait que les terroristes étaient d’origine marocaine et que leur chef était un imam. L’erreur consisterait à généraliser à …

Docteur en sciences politiques, Jean-Bernard Pinatel est devenu dirigeant d’entreprise à l’international après une belle carrière militaire. Partant du constat initial qu’en dépit des hautes affirmations politiques selon lesquelles « Nous sommes en guerre », la plupart des responsables « n’ont pas compris ou ne veulent pas comprendre » la nature du conflit auquel nous sommes confrontés, l’auteur recherche …

AVEC : Caroline Galactéros : directrice du cabinet d’intelligence stratégique Planeting. Gérard Chaliand : géostratège, spécialiste de l’étude des conflits armés et des relations internationales et stratégiques. Hosham Dawod : chercheur au CNRS, anthropologue et spécialiste de l’Irak où il dirigeait jusqu’en septembre 2014 la branche irakienne de l’Institut français du Proche-Orient.

Avertissement : Pour l’historien (du fait religieux, en l’occurrence), une religion est adéquate à l’histoire de celle-ci, sans choix ni arbitrage entre ses aspects contradictoires. Le théologien, par contre, définit orthodoxie et déviances. Le fidèle, seul, a le droit (et parfois la nécessité) de choisir entre diverses interprétations et pratiques. Introduction I – Qu’est-ce que …