« Les grands rendez-vous que nous avons identifiés se situent à l’horizon 2033/2035, avec la mise en service, à cette échéance, du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) de 3e génération, du successeur des missiles balistiques (M-51.3) et de croisière (ASMPA), ainsi que la modernisation éventuelle de notre flotte d’avions porteurs. Les décisions d’investissement les plus significatives devront …