lundi 27 mai 2024

DIÊN BIÊN PHU : Journal de marche du 4 avril 1954

Nuit du 3 au 4 avril

19 h 00

Attaque sur HUGUETTE 6 déclenchée. par le 165e Régiment alors que la 308e Division crée une diversion contre CLAUDINE 4 en suivant un court bombardement réalisé par la 802e batterie Howitzer.

19 h 15

Les troupes vietminh s’élancent depuis le Nord-Est vers HUGUETTE 6.

Le lieutenant Francis PENCREAC’H du II/4e RAC dirige le barrage autour du périmètre incluant un rideaux de traçantes de calibres 50 d’Epervier qui barrent l’accès du Sud. Mais les brèches créée par les déserteurs permettent une pénétration au Nord-Est des troupes Vietminh.

Moral BT2 en baisse.

19 h 30

Une contre-attaque  d’une Cie du 6e BPC du lieutenant DESMONS avec un peloton de chars déclenchée par le lieutenant-colonel LANGLAIS.

20 h 00

Attaque VM menée sur les postes Est et Nord de HUGUETTE 6 repoussés. La contre-attaque amie dégage le PA.

20 h 15

Combats en cours au plus près sur HUGUETTE 6.

6 avions de l’Anjou de Bach Mai prêts à 19 h 00, 6 avions du Franche-Comté, 2 avions du Sénégal, 4 avions du Béarn avions chargés de 20 paras ou gaines. Essence 600 gallons, avion PC à 800 gallons. Par avion isolé à intervalle de 30 minutes. Largage individuel par demi-stick nécessitant deux passages par avion. Altitude de largage : 2 700 pieds QNH. 

20 h 30

340 paras du 2/1er  RCP sont largués sur le centre du Camp retranché. 18 C-47 participent à l’opération.

Dernier largage 06 h 00 du matin sur la partie Sud de la piste côté parking. Axe de largage Sud-Nord. Longueur de la DZ : 500 mètres / temps de largage : 10 secondes à 110 MPH.

Au total 589 hommes du 2/1 RCP sont largués en plusieurs nuits : 293 Français et 296 autochtones. Effectif à 19/64/506 à part 3 sticks qui n’ont pas pu sauter pour des raisons techniques. Il reste 190 hommes à parachuter la nuit suivante.

La nuit encore, le régiment repartira à l’assaut.

Une grave crise morale atteint les bo-doïs.

 

21 h 30

HUGUETTE 6 : Contre-attaque VM stoppée par l’artillerie et les chars. Le VM semble se regrouper au Nord et à l’Ouest du PA en vue d’une nouvelle attaque. Infiltration ennemie signalée vers 944-647. Mouvements suspects sur RP41 à hauteur de DOMINIQUE 1. Intervention de l’artillerie en tir fusant.

Opération Banjo se déroule suivant l’horaire prévu : 4 sticks largués. Harcèlement sur l’ensemble du CR.

22 h 30

Nouvelle forte attaque sur HUGUETTE 6.

LANGLAIS ordonne la contre-attaque de la 4e Cie du 8e Choc. Contre-attaque avec deux chars du peloton ROUGE qui progressent par le côté Est de la piste et tombent sur les arrières des unités attaquant HUGUETTE 6. Le terrain découvert est parfaitement adapté pour les chars qui mettent en déroute l’ennemi en juste une demi-heure. Les récits français décrivent la surprise des Bo-doïs s’égaillant en panique et sont bousculés et fauchés par les mitrailleuses des Bisons. Le Viet Minh se replie. La contre-attaque bénéficie aussi d’un tir de mortier heureux sur un PC Vietminh.

Abords de HUGUETTE dégagés. 200 cadavres Vietminh dans les barbelés.

Combats légers sur d’autres PA (CLAUDINE 4 tâté, infiltration sur JUNON le long de la rivière 500 mètres au Sud).

ELIANE 2 : les archives Françaises signalent que les troupes repoussent une attaque avec l’assistance du peloton BLEU tirant depuis JUNON.

Les archives Vietminh ne font pas mention de cet évènement, mais il est possible que cela soit un échange de tirs prolongé entre guetteurs mais sans débouché.

Minuit

Situation rétablie partout. Rétablie à HUGUETTE 6 Le détachement de contre-attaque rentre. Largage 2/1 RCP en cours dans de bonnes conditions. Les avions larguent correctement.

Dimanche 4 avril

Deuxième partie de la nuit

Harcèlements sporadiques de nos positions. Tirs d’artillerie et harcèlement mortier sur l’ensemble de la position.

02 h 00

Calme. Harcèlement intermittent. Largage 2/1 RCP se poursuit dans des conditions satisfaisantes. 13 sticks largués.

03 h 00

CLAUDINE 5 tâtée par Vietminh qui tentent de couper le barbelé. Tir fusant de notre artillerie.

04 h 00

Opération Banjo terminée : 17 sticks largués dans des conditions satisfaisantes. Harcèlement sporadique sur CR.

A l’aube

Les Viets du régiment 98 de la division 316 renoncent, évacuent d’eux-mêmes les boyaux sanglants et boueux des Champs-Elysées, ce glacis qui prolonge la colline Sud-Est. Ils s’installent en défensive sur la contre pente Est. La bataille pour ELIANE 2 est terminée. Elle a duré 107 heures. La colline empeste des corps des 1 200 cadavres Viets, près de 4 bo-doïs au mètre carré ! À ce moment, la résolution des troupes Viets vacille et la victoire est bien près de changer d’âme : c’est sans doute pour cette raison que le Vietminh élèvera le monument commémoratif de la bataille à cet endroit.

Mais 300 corps français pourrissent aussi au soleil sur les Champs Elysées.

ISABELLE : le peloton de chars de VERT participe dans la matinée a une opération de nettoyage de tranchées, avec la destruction de blockhaus au canon de 75 

Renseignements : Situation des troupes VM :

  • Division 312 au Nord-Est de DOMINIQUE.
  • Division 316 à l’Est d’ELIANE.
  • Division 308 à l’Ouest et Nord-Ouest du centre de résistance.
  • Régiment 57 de la division 304 autour d’ISABELLE.
  • Régiment 36 de la division 308 aurait la charge de la protection de l’artillerie et serait réparti dans tous les secteurs.
  • Régiment 9 de la division 304 se trouve :
    • Bataillon 400 et 353 à Sonla,
    • Bataillon 375 Est de la RP13 prolongée avec comme mission la protection des RP13 et RP 41 contre les maquis dont le nombre atteint plusieurs milliers de fusils dans les secteurs.

Le niveau du dépôt VM de Yen Bay est très bas.

Transport auto très difficile (pluies, coupures faites par notre aviation, attaques de convois par notre aviation).

Le VM est obligé d’aller puiser directement dans les dépôts situés près de la frontière chinoise et transporter par véhicules de bout en bout jusqu’à Tuan Giao.

Les unités d’artillerie VM en position autour de la cuvette disposent de peu de munitions (au 3 avril) (100 coups pour certaines batteries, moins pour d’autres).


HUGUETTE 6 – les renforts arrivent : une compagnie du 1er RCP Paras et légionnaires culbutent le régiment Viet et le bloquent dans les barbelés où l’artillerie le décime. On relèvera 800 cadavres viets sur le glacis du point d’appui.


La 6e batterie du II/4e RAC est relogée de Epervier, sur une position moins exposée adjacente à la 4e batterie dans de nouvelles alvéoles, dans la zone des PC. Transfert à l’aube dans les premières heures quand le brouillard protège le redéploiement des observateurs ennemis. De toutes les batteries de la position centrale seulement la 5e batterie du II/4e RAC est encore à la même position qu’il occupe depuis le 13 mars. La batterie reste en place jusqu’au 7 mai avec ses fortifications solides.

06 h 30

CLAUDINE 4 tâtée dans les mêmes conditions que CLAUDINE 5. Tirs d’artillerie en fusants et mortiers. Le harcèlement continue sur l’ensemble de la position.

09 h 00

Les Vietminh installent des canons S.R. sur le Mont Chauve (Nord-Nord-Est de DOMINIQUE 2). Notre artillerie prend à partie ces canons.

200 cadavres VM devant HUGUETTE 6.

Les Vietminh offrent de rendre les blessés de HUGUETTE 7… en fait ils ne nous rendent que 4 cadavres.

Le renfort du II/1er RCP a un effet moral considérable sur la garnison du CR.

Le II/1er RCP relève les unités fatiguées.

10 h 45

Préparation du largage du reliquat nuit du 4 au 5 : reliquat du II/1er RCP et renfort personnel d’artillerie Effectif : 210 hommes et gaines en 11 avions. Même dispositif que la veille pour parachutage et DZ. Premier avion verticale à 20 h 30. Détachement artillerie : 2 officiers, 5 sous-officiers, 5 hommes de troupe.

Fin de matinée

Le CONTI avec le sous-lieutenant MANGELLE, parachuté la veille au soir, est envoyé sur ELIANE 4 à la demande de BIGEARD pour faire du ménage. Mission faire taire les armes lourdes à tir tendu qui neutralisent ELIANE 4, depuis ELIANE 1 et DOMINIQUE 2

Intervention sur les embrasures les plus proches et les plus dangereuses. En fin d’opération intervention sur le versant Ouest d’ELIANE 1 avec une grande efficacité.

Retour au Pagodon pour recompléter et reconditionner le char.  

Début de la bataille des HUGUETTE.

Mise en place de la contre-attaque sur HUGUETTE 6 qui est menacée. Le DOUAUMONT et Le CONTI sont envoyé en position d’attente sur HUGUETTE 3 pour intervention avec la 3e Cie du 8e Choc en attendant la nuit.

Renseignements : présence de mines dans le dernier tiers de la piste d’aviation posées par les commandos Viet-minh sous les plaques métalliques de la bande de roulement. Le cheminement sur la terre battue reste possible de chaque côté.

Logistique : Message > Remerciement des défenseurs de Diên Biên Phu aux équipages de C-119 pour la précision des largages.

12 h 00

Le Vietminh a évacué ELIANE 2. Les patrouilles amies poussent jusqu’en bas de la pente Est du piton. Prise sous les feux adverses ne peut progresser plus loin. La partie Est ELIANE 2 est trop vulnérable au feux ennemis constitue un No Man’s Land.

Resserrement dispositif adverse à l’Ouest d’ISABELLE.

Harcèlement sur l’ensemble des positions notamment sur HUGUETTE 6 et DOMINIQUE 3 ainsi que sur le terrain d’aviation.

Journée politique

Le président LANIEL et son ministre PLÉVEN sont conspués et molestés par des anciens combattants d’Indochine lors d’une cérémonie à l’Arc de Triomphe.

16 h 00

Les VM ont évacué la partie encore tenue par eux sur les pentes Est de ELIANE 2. Nos patrouilles ne peuvent s’y maintenir (tir fichant adverse) Cette zone battue par le feu n’est occupée par personne.

Situation aérienne : Mauvais temps QGO aucune sortie.

Entre 17 h 00 et 18h 00

Début de l’intervention : début du bombardement, les chars se placent près des anciennes alvéoles des avions de chasse. Ils assistent à moins de 50 m aux tirs de batterie et de contre-batterie Viets sur les pièces d’artillerie du camp. La 3e Cie reste dans ses abris sur Epervier.

Préparation de l’évacuation sanitaire du 05 avril : mettre dans chaque appareil 24 brancards pliés qui remplaceront brancards nombre pour nombre. L’heure de l’opération transmise à l’adversaire est 14 h 00. 

17 h 15

Tranchées de DOMINIQUE 2 vers DOMINIQUE 3 se poursuivent.

HGUETTE 5 et 6 les plus menacés.

Entre HUGUETTE 1 et 6 : en place 1 bataillon Viet, division 312.

8e BPC : 5 blessés dont capitaine TOURRET.

18 h 15

Intensification du harcèlement sur le PA HUGUETTE 6 par tous les calibres de canons et mortiers. Les mouvements en direction du PA sont décelés.

Entre le 14 mars et le 4 avril

Sur les 3 500 tonnes demandées, 3 250 ont été accordées mais à cause de la météo, la technique et l’utilisation des avions, 2 700 tonnes sont parties.

2 500 tonnes seulement ont été larguées à cause de la météo, de la technique et de la DCA. Seulement 70 % des besoins ont été largués.

Compte tenu des pertes aux largages estimées à environ 20 %, le GONO récupère seulement 60 % de ce qui lui est envoyé.

Pour ces 3 semaines, 100 tonnes jours au lieu de 155 tonnes jours au départ.

 

Pascal PECCAVET
Pascal PECCAVET
Ancien pilote d'hélicoptère sur Gazelle au sein de l’aviation Légère de l’armée de Terre (ALAT) pendant 18 ans cumulant 2 500 heures de vol. Ancien combattant de la guerre du Golfe et de la Somalie. Attaché Principal d’Administration d’État dans l’Éducation nationale. Adjoint gestionnaire d’un établissement scolaire. Commissaire aux Armées de Réserve (en attente d'affectation). Membre de l’Union Nationale des Combattants de Saint-Paul-lès-Dax (Landes). Historien chercheur pour l'ECPAD. Historien "War Studies". Spécialiste de la guerre d’Indochine. A rejoint l'équipe rédactionnelle de THEATRUM BELLI en janvier 2024.
ARTICLES CONNEXES

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI a fêté ses 18 ans d’existence en mars dernier. 

Afin de mieux vous connaître et pour mieux vous informer, nous lançons une enquête anonyme.

Nous vous remercions de votre aimable participation.

Nous espérons atteindre un échantillon significatif de 1 000 réponses.

Stéphane GAUDIN

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB