mercredi 26 janvier 2022

HISTOIRE : Chronique culturelle du 9 novembre

 9 novembre 1799 : coup d’Etat du 18 brumaire.

Le général Bonaparte est porté au pouvoir par un coup d’Etat qui dure jusqu’au 11 novembre, mettant fin au Directoire et initiant le Consulat.


9 novembre 1870 : combat naval franco-prussien (au large de la Havane).

L’aviso français Bouvet et la canonnière allemande Meteor quittent le port neutre de la Havane pour s’affronter dans les eaux internationales où ils s’infligent des dégâts sensiblement égaux. Le Bouvet éperonne l’Allemand qui le canonne.


9 novembre 1870 : bataille de Coulmiers (près d’Orléans).

Le général Paladines repousse les Bavarois du général von der Tann qui évacuent Orléans. Victoire malheureusement inexploitée.


9 novembre 1914 : Naissance d’Hedwig Kiesler (Hedy Lamarr),

Elle a été désignée en son temps comme la « plus belle femme du monde ». Au cours de sa carrière cinématographique, elle a joué sous la direction des plus grands réalisateurs de l’époque : King Vidor, Jack Conway, Victor Fleming, Jacques Tourneur, Marc Allégret, Cecil B. DeMille ou Clarence Brown.

Outre sa carrière au cinéma, elle a marqué l’histoire scientifique des télécommunications en inventant en collaboration avec le compositeur George Antheil, pianiste et inventeur comme elle, un moyen de coder des transmissions (étalement de spectre par saut de fréquence). Il s’agit d’un principe de transmission toujours utilisé pour le positionnement par satellites (GPS, etc.), les liaisons chiffrées militaires ou dans certaines techniques Wi-Fi.

Dans le but d’aider les Alliés dans leur effort de guerre, tous deux proposent en  leur invention à une association d’inventeurs dans le domaine, le National Inventors Council, puis décident le  de déposer le brevet de leur « système secret de communication » (Secret communication system) applicable aux torpilles radio-guidées pour permettre au système émetteur-récepteur de la torpille de changer de fréquence, rendant pratiquement impossible la détection d’une attaque sous-marine par l’ennemi. Ils rendent cette invention immédiatement libre de droits pour l’Armée des États-Unis.

Le Bureau des brevets américain détient en effet, cosignée par Hedy Lamarr (sous le nom de « Hedy Kiesler Markey »), âgée de 27 ans, la description d’un système de communication secrète pour engins radio-guidés appliqué par exemple aux torpilles. Le brevet, intitulé Secret communication system (brevet des USA no 2 292 387) du  (enregistré le ) décrit un système de variation simultanée des fréquences de l’émetteur et du récepteur, selon le même code enregistré (le support utilisé étant des bandes perforées inspirées des cartes des pianos mécaniques), où Antheil donne tout le crédit de la partie fonctionnalité à Lamarr, précisant que son travail à lui sur le brevet était simplement technique.

Cependant, cette idée était tellement novatrice que la Marine américaine n’en a pas immédiatement saisi l’importance et la trouvant « irréalisable » ; elle ne fut donc pas mise en pratique à l’époque, bien qu’il y eût, dans les années 1950, un projet de détection de sous-marins par avions utilisant cette technique. Ainsi, Hedy Lamarr n’indiquera même pas cette invention ni le dépôt du brevet dans ses mémoires sulfureuses. Plus tard, les progrès de l’électronique firent que le procédé fut utilisé — officiellement pour la première fois par l’Armée américaine — lors de la crise des missiles de Cuba en 1962 et pendant la guerre du Viêt Nam.

Quand le brevet fut déclassé (tombé dans le domaine public) en 1959, ce dispositif fut également utilisé par les fabricants de matériels de transmission, en particulier depuis les années 1980. La plupart des téléphones portables mettent à profit les principes de l’invention de Lamarr et Antheil. Ce principe de transmission, par étalement de spectre par saut de fréquence, est encore utilisé au XXIe siècle pour le positionnement par satellites (GPS, GLONASS…), les liaisons chiffrées militaires, les communications des navettes spatiales avec le sol, la téléphonie mobile ou dans la technique Wi-Fi.

Source : WIKIPEDIA


9 novembre 1918 : abdication de Guillaume II.

Le Kaiser allemand se résigne à abdiquer alors que la République de Weimar est proclamée et que les mouvements ouvriers se multiplient.


9 novembre 1918 : mort de Guillaume Apollinaire (Paris).

Affaibli par la blessure à la tête reçue au Bois des Buttes (le 9 mars 1916), le lieutenant Apollinaire meurt des suites de la grippe espagnole.


9 novembre 1923 : tentative de putsch d’Hitler (Munich).

Le putsch de la Brasserie échoue malgré le peu de soutien de la Bavière à la République de Weimar qu’elle juge trop faible. Une fusillade éclate permettant de mettre hors de combat les putschistes (Hitler et Röhm sont blessés). Hitler fera un an de prison…La clémence du tribunal va se payer très cher.


9 novembre 1938 : nuit de cristal (Allemagne). ans toute l’Allemagne, des exactions contre les Juifs (pogromes, assassinats, arrestation, incendies,…) sont perpétrées par les SA (Viktor Lutze) et les SS (Himmler) d’Hitler.


9 novembre 1970 : mort du général de Gaulle (Colombey les deux églises)

De Gaulle sur THEATRUM BELLI.


9 novembre 1989 : chute du mur de Berlin

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BOUTIQUE TB

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB