HISTOIRE : Chronique du 21 septembre



World of Warships [SOI] Many GEOs

21 septembre 1589 : bataille d’Arques (Normandie).

Henri IV, roi de France, repousse les assauts des ligueurs catholiques. Il ne doit cependant sa victoire qu’au débarquement de renforts anglais et écossais dépêchés par Elisabeth I pour prêter main forte au nouveau roi de France (23/09).


21 septembre 1558 : Décès de Charles Quint,

roi d’Espagne de 1516 à 1556 et empereur romain germanique de 1519 à 1558. Il apparaît comme le dernier empereur germanique à vouloir réaliser le rêve carolingien d’un empire prenant la tête de la chrétienté. Cette volonté d’unité chrétienne face à la progression de l’Empire ottoman dans les Balkans et en Méditerranée se voit cependant systématiquement combattue par l’opposition des rois de France François 1er et Henri II, et remise en cause par la Réforme protestante, initiée par Martin Luther à partir de 1517.


21 septembre 1711 : Duguay Trouin prend Rio de Janeiro (Brésil).

A la tête d’une escadre sept vaisseaux (financée par un groupe d’armateurs malouins et par le comte de Toulouse), le corsaire Duguay-Trouin force la rade de Rio de Janeiro, fermée par un goulet plus étroit que celui de Brest et protégée par sept vaisseaux portugais. A l’issue d’un débarquement appuyé par ses navires, ses 3 200 hommes de troupe s’emparent des sept forts défendant la rade, pourtant tenus par 12 000 soldats. La ville de Rio est prise le 21 septembre puis rançonnée ; 5 navires de guerre et 60 marchands sont pris ou détruits. Cet exploit parmi les plus extraordinaires de la marine à voiles marque la fin de la vie embarquée d’un des plus incroyables marins français. Il servira encore la marine avec le grade de Lieutenant général de la Marine, commandant successivement la Marine à Saint-Malo, la Marine à Brest, puis l’escadre pour le Levant et enfin le port de Toulon.


21 septembre 1792 : abolition de la monarchie française par la Convention


21 septembre 1793 : bataille de Montaigu (guerre de Vendée).

Les révoltés vendéens infligent une sévère défaite aux troupes républicaines de Beysser. Surpris, les Républicains se replient et perdent 400 hommes. La division est cependant sauvée d’une destruction complète grâce au représentant Jean-Baptiste de Cavaignac et aux 79e et 109e régiment d’infanterie de ligne qui parviennent à résister aux attaques vendéennes et à protéger la retraite.

En représailles des pillages commis par la division de Beysser, les prisonniers républicains sont exécutés, les blessés achevés, et plusieurs corps sont jetés dans les puits du château.

À la suite de cette bataille, le général Jean-Michel Beysser est rappelé à Paris, compromis de plus dans son passé de girondin, il est condamné à mort avec les Hébertistes et exécuté le 13 avril 1794


21 septembre 1860 : bataille de Palikao (Chine).

La France et la Grande Bretagne voulant s’ouvrir le marché chinois, ont envoyé un corps expéditionnaire de 5000 hommes commandés par les généraux Grant et Cousin-Montauban qui marche vers Pékin. Le fort de Ta Kou à l’embouchure du Pei Ho est tombé le 21 août dernier.  A Palikao, les Chinois lancent plus de 40 000 soldats contre les franco-britanniques qui ne rompent pas les lignes et obligent même l’assaillant à se replier. La combativité et le nombre des Chinois ne peuvent pas grand-chose contre la discipline et l’armement moderne des Européens. C’est le 2e bataillon de chasseurs à pied qui prend le pont de Palikao. Ces derniers ne déplorent que 5 tués alors que les Chinois perdent 1200 hommes. Le général Cousin-Montauban est fait comte de Palikao par Napoléon III. L’Empereur Xiangfan s’enfuit lorsque les européens entrent dans Pékin, le 12 octobre. Le palais d’été est malheureusement mis à sac, sur ordre de Lord Elgin. La destruction du palais d’Été reste, dans l’optique chinoise, la preuve de la barbarie occidentale ; il faut comprendre que sa destruction et son pillage ne pourraient se comparer qu’avec celles du Louvre et de Versailles combinées.


21 septembre 1918 : prise de Naplouse (actuelle Palestine).

Durant la bataille de Megiddo (16 – 21 septembre), le détachement français de Palestine et Syrie (DFPS) commandé par le colonel de Pieppape et constitué principalement d’unités des 4e Chasseurs, 1er Spahis, d’éléments de la Légion d’Orient et de tirailleurs algériens fait une brèche de 25 km de large dans le front et sur 8 km de profondeur prenant Naplouse et 2400 prisonniers ottomans. Cette victoire s’inscrit dans la vaste opération que le général britannique Allenby a entrepris contre le général allemand Liman von Sanders (commandant 3 armées turques) pour repousser les Ottomans vers le Nord-Est et finalement prendre Damas (1er octobre). A noter aussi la belle coordination des actions de sabotage du colonel T.E Lawrence sur les lignes ferroviaires (qui auraient pu permettre un repli général) et les bombardements des flottes britannique et française (CA Varney) sur les troupes ottomanes du littoral (et débouchant sur la conquête de Beyrouth).


21 septembre 1931 : les Japonais occupent la Mandchourie.


21 septembre 1942 : premier vol du Boeing B-29 Superfortress.

Le projet B-29 est le programme d’armement américain le plus cher de la Seconde Guerre mondiale, dépassant le coût du projet Manhattan de plus d’un milliard de dollars.

C’est le premier  bombardier américain à recevoir une cabine pressurisée, ainsi qu’un système de tourelles contrôlées à distance. Conçu comme un bombardier stratégique à haute altitude, le B-29 est aussi capable de réaliser des missions de bombardement incendiaire à basse altitude.

Les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki (6 et 9 août 1945) ont été effectués avec des B-29.


21-24 septembre 2013 : Attaque terroriste au centre commercial Westgate de Nairobi (Kenya) perpétré par le groupe islamiste al-Shabaab (68 morts et plus de 200 blessés).

Previous Armes hypersoniques : contexte et enjeux pour le Congrès américain
Next HISTOIRE : Chronique du 22 septembre

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.