SCAF : lancement des démonstrateurs


Les gouvernements français et allemand ont attribué à Dassault Aviation, Airbus et leurs partenaires, MTU Aero Engines, Safran, MBDA et Thales, le contrat cadre initial (Phase 1A) qui marque le coup d’envoi du lancement des démonstrateurs du Système de Combat Aérien Futur (SCAF).

Ce contrat-cadre s’étend sur une période de 18 mois et lance le développement des démonstrateurs et des technologies de pointe, avec pour objectif de débuter les essais en vol dès 2026.

Les partenaires industriels travaillent depuis début 2019 à la future architecture du système dans le cadre de l’Étude de concept commun (JCS-Joint Concept Study). À présent, le programme SCAF franchit une nouvelle étape décisive avec le lancement de la phase des démonstrateurs.

Dans un premier temps, cette phase sera axée sur les principaux défis technologiques dans chacun des domaines :

  • Next Generation Fighter (NGF) avec Dassault Aviation comme maître d’œuvre et Airbus comme partenaire principal, qui sera le principal élément du Système de Combat Aérien Futur,
  • Unmanned systems Remote Carrier (RC) avec Airbus comme maître d’œuvre et MBDA comme partenaire principal,
  • Combat Cloud (CC) avec Airbus comme maître d’œuvre et Thales comme partenaire principal,
  • Engine avec Safran et MTU comme partenaire principal.

Les entreprises concernées développeront conjointement un environnement de simulation visant à garantir la cohérence des différents démonstrateurs.

Le lancement de la phase des démonstrateurs témoigne de la confiance politique et de la détermination des pays et des entreprises partenaires du SCAF à faire avancer le programme dans le cadre d’une coopération équitable et équilibrée. Cette montée en puissance permet à l’industrie de déployer les ressources et les capacités nécessaires au développement de ce projet de défense européen stratégique. Le SCAF sera la clé de voûte qui garantira la future souveraineté opérationnelle, industrielle et technologique de l’Europe.

La prochaine étape majeure du programme sera l’intégration de l’Espagne ainsi que l’implication de fournisseurs supplémentaires à partir de la Phase 1B, qui sera lancée à l’issue du succès de la Phase 1A.

Previous HISTOIRE : Chronique culturelle du 13 février
Next 15 février 1949 : Premier vol du Breguet Deux-Ponts

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.