Les sociétés traditionnelles se caractérisent par une omniprésence du sacré. Les dieux y sont nombreux et leurs aventures forment la trame de récits fabuleux, les rites scandent la succession des saisons et tous les aspects de la nature font l’objet d’un culte particulier. Aucun acte majeur de l’existence (naissance, mariage, maladie, mort) n’échappe à cette …

12 mai 1694 : Duguay-Trouin se rend (au large des iles Sorlingues). Après un combat héroïque, le capitaine Duguay-Trouin, commandant de la frégate Diligente se rend à une escadre anglaise (six vaisseaux du contre-amiral David Mitchel). Il a perdu 230 hommes sur un équipage de 250 marins. Fait prisonnier, il s’évade peu après de Plymouth avec la …

Conférence de Martin Barros, chargé d’études documentaires principal, et Bertrand Fonck, conservateur, SHD (enregistrée le 15 février 2018) Le Traité des sièges et de l’attaque des places forme le point d’orgue de la carrière de preneur de villes de Sébastien le Prestre, sieur de Vauban (1633-1707). Dans ce volume relié aux armes de France et offert au duc de …

Alain Besançon dresse le panorama des guerres sous la Russie tsariste dans le cadre du colloque international « Guerre et politique », initié par son confrère Jean Baechler.  Source : CANAL ACADEMIE

22 septembre 302 : martyre de Saint-Maurice (Valais – Suisse actuelle). Saint-Maurice d’Agaune est le patron de l’infanterie française, suisse et américaine. Officier général de la légion thébaine, Saint Maurice est exécuté pour avoir refusé de sacrifier aux dieux romains. Ses hommes (6600 !) refusant de se désolidariser de leur chef, sont tous décapités. L’école de l’infanterie …

Dans la vallée de Sekigahara, Tokugawa Ieyasu remporte le 21 octobre 1600 une victoire décisive sur ceux, nombreux, qui entendaient lui barrer le chemin vers le pouvoir suprême. Trois ans plus tard, il reçoit des mains de l’empereur le titre tant convoité de shôgun. Mais il faudra aux Tokugawa, l’ultime dynastie shogunale, attendre encore plus …

Le principe général, auquel il serait possible d’en appeler pour justifier la guerre sur le plan de l’humain, c’est « l’héroïsme ». La guerre – dit-on – offre à l’homme l’occasion de réveiller le héros qui sommeille en lui. Elle casse la routine de la vie commode, et, à travers les épreuves les plus dures, favorise une …