Armée de l’Air : le nouveau radar “Ground Fire” de Thales entre en production


Thales annonce l’entrée en production à Limours (Essonne) du premier radar Ground Fire destiné notamment à être intégré au système Sol-Air de Moyenne Portée Terrestre de Nouvelle Génération (SAMP/T NG) de l’Armée de l’air française. Ce radar multifonctions entièrement numérique et muni de capacités anti-aériennes et anti-missiles de pointe, est capable de contrer un large spectre de menaces dont les missiles balistiques.

Doté d’une forte mobilité, tactique et aéro-transportable, le radar se déploie en moins de 15 minutes, un avantage majeur sur les théâtres d’opération. Il offre une performance et une mobilité à ce jour inégalées avec une couverture sur 360° en azimut, jusqu’à 90° en élévation, dans un rayon de 400 km.

Conçu pour détecter et suivre simultanément un vaste éventail de cibles furtives et pour prévenir des attaques coordonnées et saturantes, le Ground Fire est doté d’une capacité de guidage des missiles de défense anti-aérienne permettant d’intercepter des cibles manoeuvrantes ou balistiques. Polyvalent, il permettra de répondre à de multiples contextes d’emploi tels que la défense aérienne, la surveillance aérienne, la contre-batterie ou la trajectographie.

Commandé en 2019 par la Direction générale de l’armement (DGA), ce radar s’appuie sur l’ensemble des travaux entrepris depuis plusieurs années pour le développement du radar Sea Fire, la version navale choisie pour équiper les frégates de défense et d’intervention de la Marine Nationale française. Le Ground Fire bénéficie dès lors des avancées technologiques de Thales en intelligence artificielle et en cyber-sécurité, ce qui lui permet de répondre parfaitement à l’évolution des besoins et des menaces auxquels les armées doivent faire face.

Ce radar est intégré par Thales sur les sites de Limours (Essone) et Ymare (Seine-Maritime), les sous-ensembles électroniques et mécaniques du Ground Fire sont eux développés et produits en collaboration avec des PME françaises dont Sermati ou UMS.


The first Ground Fire radar is now in production at the Thales Limours site in Essonne to equip, among others, the French Air Force’s New Generation Medium Range Surface-to-Air System (SAMP/T NG). This fully digital multifunction radar, equipped with advanced anti-air and anti-missile capabilities, is capable of countering a wide range of threats, including ballistic missiles.

Highly mobile, tactical and air transportable, the radar can be deployed in less than 15 minutes, a major advantage in the theaters of operation. It delivers unmatched performance and mobility with 360° coverage in azimuth, up to 90° in elevation, and a 400km range.

Designed to simultaneously detect and track a wide range of stealth targets, drone swarms and to prevent coordinated saturation  attacks, the Ground Fire has an air defence missile guidance capability to intercept high-maneuvering or ballistic targets. Multi-mission, it can be used in various contexts, such as air defence, air surveillance, counter-battery or trajectography.

Ordered in 2019 by the French Procurement Agency, the radar draws on years of engineering and manufacturing development for the Sea Fire, the naval version of the radar selected to equip the Defence and Intervention Frigates of the French Navy. The Ground Fire benefits from Thales’ technological advances in artificial intelligence and cyber security, enabling it to respond perfectly to the fast evolving needs and threats faced by the Armed Forces.

Integrated by Thales at the Limours (in Essone) and Ymare (in Seine-Maritime) sites, the electronic and mechanical subassemblies are developed and produced in partnership with French SMEs such as Sermati and UMS

Print Friendly, PDF & Email
Previous Été 1870, une défaite militaire... à l'image de la France
Next Les systèmes d’armes létaux autonomes (rapport parlementaire du 22 juillet 2020)

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.