Études marines : Liberté


C’est la liberté qui a d’abord caractérisé la mer immense, longtemps mal connue et seulement fréquentée par des audacieux ou des réprouvés. Le développement de son usage, de sa connaissance, la “maritimisation” de nos sociétés, ont rendu nécessaire la mise en place de normes, de codes, d’interdictions. Trafic commercial, recherche scientifique, développement des réseaux de câbles sous-marins, pêche et aquaculture doivent cohabiter avec une faune et une flore à préserver et des criminalités à combattre, une situation qui ne peut que conduire à de nouvelles et toujours plus nombreuses réglementations.

Télécharger le dossier

PRÉFACE
  • Contre-amiral Stéphane Boivin : «L’enjeu maritime doit être porté politiquement »
  • Entretien avec François de Rugy 
LIBERTÉ DE CIRCULER 
  • Les forces navales : atout majeur pour la liberté des mers, Capitaine de vaisseau Hervé Hamelin 
  • Considérations juridiques sur la célèbre liberté des mers, Benoît Le Goaziou 
  • Liberté, communication et câbles sous-marins, Jean-Luc Vuillemin et Raynald Leconte 
  • Liberté vs protection: quel équilibre ? Elie Jarmache 

LIBERTÉ D’EXPLOITER 

  • La liberté de recherche en mer : quel avenir ?, Françoise Gaill 
  • « La permanence juridique permet de s’exprimer plus librement », Philippe Louis-Dreyfus 
  • L’océan: d’objet à sujet ? Anaïs Joseph 
  • The Seasteading Institute : l’utopie libertarienne, Paul-Louis Moracchini 
LIBERTÉ DE CRÉER
  • Le pirate libertaire, entre mythe et réalité, Dominique Le Brun
  • « Je suis ébahi par la capacité de l’Homme à aller voir de l’autre côté de l’horizon», Râmine
Print Friendly, PDF & Email
Previous Journée d'études : Les maréchaux de la Grande Guerre
Next Rapport au Parlement 2018 sur les exportations d’armement de la France

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.