Le GICAN confirme le maintien du salon EURONAVAL du 20 au 23 octobre 2020


Organisé tous les deux ans, le salon EURONAVAL prépare sa 27e édition qui se tiendra du 20 au 23 octobre 2020 à Paris – Le Bourget. Il est depuis 50 ans le grand rendez-vous mondial de l’innovation et des technologies navales du futur, lieu de rencontre privilégié des industriels du monde entier et des prescripteurs des marines militaires et étatiques.

Le conseil d’administration du GICAN a décidé, ce mardi 30 juin, de maintenir le salon Euronaval 2020 du 20 au 23 octobre à Paris-Le Bourget. Le déconfinement et le redémarrage de l’activité industrielle et commerciale en France et dans une grande partie du monde sont autant de signes positifs et encourageants après cette mauvaise période de doute et de difficultés. La décision formelle et courageuse du conseil d’administration du GICAN de maintenir le salon en octobre était très attendue de l’ensemble des industriels, décideurs et prescripteurs des marines des cinq continents. Elle vient appuyer et renforcer la détermination des organisateurs à faire d’EURONAVAL le rendez-vous incontournable du Naval de défense pour l’année 2020.

Les organisateurs du salon sont également fiers et heureux de pouvoir compter cette année encore sur un partenariat fructueux avec le ministère des Armées et sur le soutien appuyé de la Direction Générale pour l’Armement.

Par ailleurs, des indicateurs positifs, tels que le nombre d’exposants inscrits et le succès de l’appel à candidature pour l’espace SEAnnovation témoignent de l’optimisme qui accompagne la tenue d’EURONAVAL. La SOGENA, filiale du GICAN en charge de l’organisation du salon, travaille également à la création d’un nouvel espace : le CYBER Naval Hub, entièrement dédié à la cybersécurité.

Euronaval 2020 sera l’événement exceptionnel de la reprise et le premier grand salon de défense post covid en France et dans le monde. Nous travaillons pour assurer un accueil de nos visiteurs et exposants dans les meilleures conditions et dans le respect des nouvelles règles sanitaires. Pour cette 27e édition, nous proposerons encore et toujours des contenus innovants et inédits, qui prennent en compte les grands défis que le secteur du naval de défense aura à relever dans les années à venir.
Hugues d’Argentré, Directeur d’EURONAVAL

UN NOUVEAU PAVILLON DÉDIÉ A LA CYBERSÉCURITÉ : LE CYBER NAVAL HUB
À bord des navires de guerre, les nombreux systèmes connectés sont potentiellement exposés à la cyber-malveillance. Pour les forces navales, s’imposer dans l’espace numérique est devenue une priorité opérationnelle. Alors que les navires récents intègrent by design, une architecture cyber résiliente pour leurs systèmes embarqués, la menace cyber est plus difficile à appréhender pour les navires en service depuis quelques années.
En partenariat avec CEIS, entreprise spécialisée dans le conseil en cyberdéfense et co-organisateur du Forum International de la Cybersécurité (FIC), EURONAVAL a donc décidé de créer le CYBER Naval Hub by FIC, premier pavillon entièrement dédié à la cybersécurité.
Les industriels, administrations ou instituts de recherche présents sur cet espace auront l’opportunité d’exposer leurs solutions innovantes, d’intervenir sur des problématiques ciblées dans le domaine de la protection des systèmes de défense appliqués au maritime, et d’échanger avec tout l’écosystème rassemblé à cette occasion.

DES INDICATEURS RASSURANTS
En cette période de crise, l’ensemble du secteur événementiel est soumis à de grandes incertitudes mais quelques indicateurs sont encourageants pour le salon Euronaval :
– Depuis le lancement de l’appel à candidature le 2 avril, l’espace SEAnnovation dédié aux start-up a déjà enregistré plus de 60 candidatures. Cet engouement confirme le succès du dispositif lancé lors d’EURONAVAL 2018, et la volonté des start-up d’exposer et d’avancer.
– À ce jour, le salon enregistre le même nombre d’exposants inscrits qu’à la même date en 2018. Preuve que la filière compte bien sur cet événement de fin d’année et fait confiance à l’organisation pour accueillir visiteurs, délégations, exposants et journalistes dans des conditions de sécurité sanitaire optimales.
– Le secteur de la construction navale, dont les cycles de commande sont longs et cycliques, a sans doute moins souffert de la crise que certains secteurs industriels plus tournés vers la consommation et le grand public. La mise en place des nouvelles normes sanitaires et d’une organisation du travail respectueuse des règles de distanciation ont ralenti la production mais les carnets de commande se maintiennent à des niveaux normaux.


Les chiffres clés d’EURONAVAL 2018
• 480 exposants dont 60% d’exposants étrangers
• 34 nationalités exposantes
• 142 délégations officielles dont 101 délégations étrangères
représentant 72 pays des 5 continents
• 60 représentants d’organisations de défense étrangères et internationales
• 29 chefs d’Etat-major de Marine
• 25 000 visites professionnelles
• 1 000 rendez-vous BtoB réalisés sur le salon
• Plus de 300 apprenants et étudiants sur le Navire des Métiers
• 350 journalistes accrédités

Print Friendly, PDF & Email
Previous Renseignement français : l'armée protège les entreprises de Défense (France 24)
Next Faire la guerre en montagne, avec le colonel Cyrille Becker (Revue Conflits)

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.