dimanche 14 juillet 2024

Outre les Rafale, l’Indonésie s’intéresse aussi aux sous-marins français

L’Indonésie, qui a signé jeudi un contrat pour l’acquisition de 42 avions de combat Rafale, a également engagé une coopération avec la France en vue d’acquérir deux sous-marins Scorpène, selon des sources concordantes.

Les deux pays ont signé “une lettre d’intention pour des études de recherche-développement en matière de sous-marins avec une prévision indonésienne de commander à l’issue de ces études deux sous-marins Scorpène”, a affirmé à la presse le porte-parole du ministère français des Armées, Hervé Grandjean.

Le président de Naval Group Pierre-Eric Pommellet, présent à Jakarta au côté de la ministre Florence Parly, a signé un protocole d’accord avec le groupe indonésien PT Pal en vue de faire une offre comprenant des transferts de technologie, a-t-on précisé au sein de l’entreprise française.

“Ces grands contrats d’armements sont des ciments extrêmement solides qui arriment la relation bilatérale pendant des décennies”, estime-t-on au ministère des Armées, rappelant que le voisin indien est déjà doté de Rafale et de sous-marins Scorpène.

S’agissant de l’Indonésie, si un contrat de 8,1 milliards de dollars (près de 7,1 milliards d’euros) a bien été conclu pour 42 Rafale et leurs armements, “tout reste à négocier” s’agissant des sous-marins, selon Naval Group.

La France cherche à resserrer ses liens avec Jakarta après avoir vu sa stratégie pour s’affirmer dans l’Asie-Pacifique ébranlée l’an dernier quand l’Australie a rompu soudainement un mégacontrat d’achat de sous-marins français Barracuda et rejoint une alliance stratégique, AUKUS, avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Les Scorpène sont des sous-marins d’attaque à propulsion conventionnelle diesel-électrique capables d’emporter 18 torpilles et missiles antinavires Exocet.

Dotés d’un équipage de 31 personnes, ils disposent d’une autonomie de plus de trois semaines en plongée et peuvent descendre à plus de 350 mètres de profondeur, selon Naval Group.

Quatorze exemplaires ont déjà été vendus à l’étranger et assemblés sur place dans le cadre de coopérations industrielles: six exemplaires ont été vendus à l’Inde, quatre au Brésil, deux à la Malaisie et deux au Chili.

Source : AFP 

Marine & Océans
Marine & Océans
La revue trimestrielle "Marine & Océans" a pour objectif de sensibiliser le grand public aux grands enjeux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d'un milieu fragile. Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu’aux échanges. Les ressources qu’ils recèlent sont à l’origine de nouvelles ambitions et peut-être demain de nouvelles confrontations.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB