Premiers tirs METEOR effectués par les Rafale de l’armée de l’Air et de la Marine nationale


Florence Parly, ministre des Armées, exprime sa satisfaction après le succès des deux premiers tirs d’expérimentation du missile METEOR, réalisés conjointement par des Rafale de l’Armée de l’air et de la Marine nationale, avec le soutien de la Direction générale de l’armement (DGA), et adresse ses félicitations au personnel ayant contribué à cette réussite.

Le mercredi 13 février, à 13h30, une patrouille composée de deux Rafale a décollé de la base aérienne de Cazaux (Gironde) pour tirer un premier missile METEOR. A 20h00, un deuxième tir a été effectué de nuit. Ces tirs ont pu être réalisés grâce à la mise en œuvre par la DGA, du dispositif d’essai, comprenant la sécurité, l’instrumentation, la mise en œuvre des cibles, et la restitution des tirs, depuis son site situé sur l’île du Levant au large de Hyères, dans le Var.

Les avions ont été mis en œuvre et pilotés par du personnel du Centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) de l’Armée de l’air et du Centre d’expérimentations pratiques de l’aéronautique navale (CEPA/10S) de la Marine nationale, en étroite collaboration avec la DGA, démontrant ainsi le très haut niveau de technicité des forces en milieu interarmées.

Destiné à des missions de supériorité aérienne, le missile air-air METEOR est propulsé par statoréacteur et capable d’intercepter des cibles à très longue portée. Acquis par la France, la Grande Bretagne, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la Suède, il est doté d’une zone d’interception assurée nettement supérieure à celle des missiles de même gamme actuellement en service.

QUELLES CARACTÉRISTIQUES ?

  • Missile air-air
  • Portée : plusieurs dizaines de kilomètres
  • Poids : 190 kilogrammes
  • Longueur : 3,7 mètres
  • Diamètre : 178 millimètres
  • Propulsion à statoréacteur
  • Autodirecteur électromagnétique actif

QUELLES MISSIONS ?

  • Réaliser des missions de défense aérienne face à des menaces armées de missiles air-air performants
  • Permettre au Rafale d’entrer en premier sur un théâtre d’opération
  • Accroître les capacités de combat air-air et l’interopérabilité des armées européennes en équipant les avions Eurofighter, Rafale et Gripen

QUELS CONSTRUCTEURS ?

  • MBDA (10 500 employés, 6 sites en France)
  • Thales (65 118 employés, 70 sites en France)
  • Roxel (650 employés, 4 sites en France)
  • Saab (16 500 employés

QUELS APPORTS ?

  • Missile à statoréacteur, combinant vitesse élevée et grande endurance
  • Couplage fort avec le radar à balayage électronique du Rafale, permettant des performances inégalées en combat air-air
  • Interception de cibles à très longue portée (plusieurs dizaines de kilomètres), en complément du missile MICA utilisé à de moindres distances pour le combat ou l’autodéfense
  • Combinaison avec le Rafale facteur de
    différenciation à l’export
Previous Worldwide Threat Assestment of the US Intelligence Community
Next La guerre, une chose trop sérieuse pour la laisser...faire par ceux qui ne la connaissent plus ?

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.