mercredi 29 juin 2022

RPzB 54 « Panzerschreck » – Le bazooka Allemand

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, l’armée allemande avait un équipement antichar assez varié mais pas forcément très efficace et elle va rapidement chercher à développer de nouvelles armes. En effet, les fusils antichars PzB38 et PzB39 étaient lourds et de moins en moins efficaces avec l’évolution des blindages. Les canons antichars comme les PaK38 bien que puissants ne pouvaient pas être rapidement déployés et les grenades anti-char manquaient de portée et mettaient souvent en danger les soldats. Les ingénieurs allemands travaillent également sur une arme équipée de roquettes avec une charge creuse permettant d’être plus efficaces qu’un projectile classique car la pénétration ne va plus dépendre de la vélocité du projectile. Cette arme est le Raketenwerfer 43 qui était un lance-roquette de 88 mm monté sur un affût et l’ensemble pesait 143 kg rendant ainsi cette arme difficilement déployable en urgence. Cependant, ce qui va vraiment lancer le développement de ce qui va devenir le Panzerschreck est le lance-roquette américain M1 car en novembre 1942, les Allemands vont capturer un Bazooka en Tunisie et ils vont vouloir concevoir le même. Les Allemands vont donc fabriquer un nouveau lance-roquette assez simple à produire en s’appuyant sur le design américain mais ils vont faire quelques changements notamment augmenter le diamètre du tube pour conserver l’ogive du Raketenwerfer. Cependant les roquettes sont différentes et non sont pas interchangeables.

La production des premiers Panzerschreck désignés RPzB 54 va commencer en septembre 1943 et sur les premiers Panzerschreck, il n’y avait pas de bouclier accroché au tube ce qui était problématique car contrairement au bazooka, la propulsion de la roquette allemande se poursuivait après qu’elle ait quitté le canon sur une distance d’environ 2 mètres projetant ainsi les gaz sur le tireur.

Les soldats opérants cette arme devaient être équipés d’un masque et de gants pour se protéger. Les ingénieurs allemands vont donc modifier l’arme en lui rajoutant un bouclier. Ces armes seront efficaces contre les chars alliés car elles pouvaient pénétrer jusqu’à 20 centimètres de blindage. En tout c’est plus de 310 000 Panzerschreck et 2,2 millions de roquettes qui ont été fabriqués jusqu’à la fin de la guerre.

Maître LUGER
Maître LUGER
J’ai créé la chaîne YouTube "MAÎTRE LUGER" en 2017 pour présenter l’évolution de l’armement léger à travers l’histoire et proposer de la documentation en français. En effet, les armes légères souffrent souvent d’un manque d’information en français ce qui est d’autant plus regrettable que la France est le berceau de l’armement moderne (fusil semi-automatique, poudre sans fumée, balle Minié, etc.). Mon objectif est de mettre en avant la riche histoire de ces inventions et l’ingéniosité des hommes qui les ont conçus. Je travaille en collaboration avec différents acteurs dont des musées, collectionneurs privés et entreprises de l’armement qui me permettent d’avoir accès à ces armes pour les étudier et quelques fois les essayer. J'ai rejoins l'équipe de THEATRUM BELLI en décembre 2021.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB