Les Français ne pensaient qu’à la revanche ; les poilus sont partis la fleur au fusil ; les offensives n’ont servi à rien ; les gaz de combat ont été la plus meurtrière des armes ; les poilus ont été envoyés ivres à l’abattoir ; les civils ont été épargnés ; la Marine n’a rien …

0 0

L’Argonne est un massif forestier situé entre la plaine de Champagne et la Meuse. Propice aux balades champêtres avant la guerre, cette forêt est devenue le théâtre d’affrontements sanglants dès 1914. Français et Allemands se battent pour être maîtres du terrain. Les Garibaldiens viennent s’y battre en 1915, puis les Américains en 1918. Les États-Unis …

0 2

En 1914, l’avion était encore quelque chose de phénoménal. Bien peu de gens avaient alors conscience du rôle qui pouvait être le sien dans la guerre. On ne lui reconnaissait de possibilités que dans l’observation. Aussi peut-on mesurer l’effet que put faire le premier duel dans le ciel. Le général Chambe, l’auteur d’ « Au …

0 4

Avec Alexandre Sumpf, maître de conférences en Histoire contemporaine, chercheur associé au CERCEC.

0 0

Devant le Sénat, long discours de Clemenceau qui dénonce la complaisance vis-à-vis des défaitistes, des fauteurs de grève et des étrangers cherchant à démoraliser la France et accuse Malvy de tolérer, de protéger, voire de subventionner des meneurs de la classe ouvrière sous prétexte de maintenir la tranquillité publique, et fait voter une motion contre la propagande …

0 1

13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse). Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans catholiques écossais sont dans l’embarras parce que le nouveau roi leur offre l’amnistie en échange de leur serment.  Le chef du clan Mac Donald accepte finalement …

0 0

Au cours de la Grande Guerre, Français et Britanniques s’intéressent assez tôt au développement de blindés et de chars a contrario des Allemands. Ce manque d’intérêt provient en partie de l’observation de la relative inefficacité des chars alliés sur les champs de bataille. L’état-major allemand préfère récupérer les chars abandonnés sur place et se concentrer …

0 0