Vers la fin du paradoxe énergétique iranien


Alors que s’esquisse un début de normalisation des relations diplomatiques avec les pays Occidentaux et que l’Iran semble s’insérer progressivement dans l’économie mondiale, l’heure est au bilan d’une stratégie énergétique inscrivant le nucléaire au cœur de ses préoccupations depuis près d’un demi-siècle.
Print Friendly, PDF & Email
Previous De l’histoire-bataille à l’histoire totale
Next La révolution militaire et la naissance de la modernité

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.