mercredi 24 avril 2024

DIÊN BIÊN PHU : Journal de marche du 3 avril 1954

Nuit du 2 au 3 avril

18 h 00 – Nuit noire

Situation GONO :

Vivres :

  • 3 jours de rations conditionnées.

Munitions :

  • Artillerie : 105 HM2 – 3UF / 3 pour 17 tubes
  • 155 HM1 : 2 UF / 7 pour 3 tubes
  • Mortier 120 : 2 UF pour 17 tubes en service
  • 75 GUN : 2 UF / 7

Infanterie :

  • Liste munitions critiques inchangée

Cette situation ne comprend pas la totalité récupérée de la journée.

19 h 30

Début de progression VM sur la pente Est de ELIANE 2 et Mont Chauve (Nord-Est DOMINIQUE 1).

Harcèlement par artillerie 105 et mortiers de 120 sur ISABELLE depuis 20 h 00.

20 h 15

Depuis 18 h 00, harcèlement violent de ELIANE 2. Déclenchements de tirs d’arrêts.

Harcèlement de nos positions de batteries.

Reconnaissances ISABELLE trouve contact 1 km au Nord et 500 m Est et Ouest du CR au Sud – RAS.

20 h 45

ISABELLE : Intense bombardement d’artillerie.

Situation sur ISABELLE :

  • 2/1 RTA : 545 hommes,
  • 3/3 REI : 425 hommes,
  • BT3 et supplétifs : 410 hommes,
  • 3/10 RAC : 110 hommes,
  • 5/7 RTA : 110 hommes et 50 hommes.

Total de 1 650 hommes face à 3 500 hommes de troupes Vietminh de première qualité.


Début parachutage de 4 sticks du II/1er RCP. Total prévu 96 hommes ou gaines du reliquat de la Cie larguée le 1er avril.

20 h 00

De GATAC pour Torri Rouge : Conditions météo minima pour décollage B-26 sur Cat Bi – 500 pieds – visi 3 km – crachin faible. En cas d’attaque générale, on prendra risques plus considérables. Les conditions seront ramenées à 2 km de visi et 400 pieds. Actuellement QGO Cat Bi au-dessous des conditions minima. Je fais décoller les Privateer en place des B-26. Horaire en fonction de la météo ; en principe un à 21 h 30 l’autre à 01 h 30 resteront à votre verticale en fonction des déroutements sur Tourane. En cas d’attaque passez au Dakota PC mot conventionnel « IRENE » répété « IRENE ». Je mettrai 5 Privateer : un toute les demi-heure et le maximum de B-26. 4 C-119, si alerte se déclenche avant 02 h 00 du matin, le temps permettant le déroutement des B-26 sur Tourane et Vientiane. Maximum d’avions en 250 lbs en instantanées et 250 VT, certains en 100 lbs instantanés.

21 h 00

Message GONO : Effectifs valides combattants défendant Diên Biên Phu.

UNITÉS HOMMES VALIDES
1er BEP 300
5e BVPN 350
6e PBC 300
8e BPC 400
III/3e RTA 260
I/4e RTA 400
I/13e DBLE 110
III/13e DBLE 110
BT 2 660
1/2e REI 460
II/4e RAC  
IV/4e RAC 330
III/10e RAC 40
Cie Mortiers Lourds 175
Génie 240
Section 12.7 mm 20
TOTAL 4 435
UNITÉS HOMMES VALIDES
II/1er RTA 545
III/3e REI 425
BT 3 410
III/10e RAC 110
V/7e RTA 110
TOTAL 1 600

21 h 30

PA Nord-Est ISABELLE tâté par élément VM évalué à 2 Cies minimum qui s’est replié à la suite déclenchement de tirs d’arrèt.

23 h 20

Parachutages de renforts en cours. 11 C-47 larguent les compagnies suivantes du 2/1er RCP. Le sous-lieutenant André MENGELLE effectue son premier saut sur Diên-Biên-Phu : il rejoint le 1er escadron du RICM du capitaine HERVOUËT, blessé le 31 mars et resté à son poste.

35e RALP : 27 artilleurs récupéré. Manque maréchal des Logis (récupéré le 06 avril) et un autochtone. 2 non largués. 1 lieutenant de tir (Lieutenant JUTEAU), 1 sous-officier PCT, 2 chefs de section 4 chefs de pièce, 25 servants. Problème d’équipement du personnel 35e RALP ; en particulier les Européens qui ne savent pas s’équiper avec le parachute T 7 avec lequel ils n’avaient pas sauté.

L’attaque reprend sur ELIANE2 par le régiment 102.

GIAP se rend compte de son tort de se lancer de front contre ELIANE 2 parce que cette position est bien fortifiée mais qu’elle est facilement renforcée par sa proximité de la zone PC et une tranchée court de ELIANE 3 par une tranchée couverte d’approche. Ayant compris la leçon déplace son attention sur les HUGUETTE qui peuvent être prises par encerclement. HUGUETTE 6 est la cible logique, sa capture peut garantir que les Français ne puissent plus utiliser la piste et la DZ principale.

I/13e DBLE : prise de commandement par le commandant COUTANT en remplacement du commandant Roger DE BRINON qui est nommé à la Cie de commandement de la 13e DBLE.

Une attaque vietminh est lancée sur HUGUETTE 6 qui face à deux Bataillons du Régiment 102 de la 308 se défend avec 86 gradés et légionnaires de la 1/13e DBLE.

02 h 20

DOMINIQUE 3 tâté.

04 h 00

ELIANE 2, le régiment 102 reçoit l’ordre de céder la place au régiment 98 qui a été hâtivement réorganisé après les combats du 30 et du 31 mars.

Le 98e se contente de maintenir une Cie sur les Champs Elysées tandis que le gros de ses forces se réorganisent plus loin.

Notre succès a été incomplet pour plusieurs raisons. Nous n’avons pu connaitre en détail la position des fortifications au cœur de la position, surtout l’emplacement du redoutable blockhaus enterré au sommet (le blockhaus est l’ancienne résidence de l’administrateur civil à Diên Biên Phu. Des abris ont été creusés sous les ruines de cette solide construction) et les communications directes entre ELIANE 2 et le camp retranché ; les préparatifs d’assaut se sont avérés insuffisants.

05 h 00

Les Viets ont fait sauter au bengalore le réseau de barbelés extérieur de HUGUETTE 1 qui est presque complètement encerclé par des tranchées.

10 avions parachutent les 3e Cie et CCB du 2/1er RCP. Total / 20 personnels n’ayant pas sauté.

Incident survenus au cours du parachutage /

  • C-47 / 874 demi-tour panne de VHF.  
  • C-47 / 640 demi-tour panne radio.
  • C-47 / 566 a largué en dehors de la DZ.   
  • C47 / 800 a largué en fin de DZ.

Compte rendu largage :

  • Avion 1 à 7 largage correct.

Avion 8 a largué sur signal de fin de DZ et à haute altitude. Stick tombe en zone VM. 3 hommes seulement récupérés. 10 hommes largués : 1 Européen (adjudant-chef BOUHIER),  9 Vietnamiens.

Avion 9 et 10 n’ont pas largué.

Avion 11 a largué a haute altitude à 1 500 mètres au Nord-Est du T sur Dominique 2 occupé par le VM. 3 hommes seulement récupérés

REMARQUE : Les erreurs d’altitude et point de largage sont inexplicables. 

Visibilité du triangle d’approche à Isabelle et signaux de balisages sera contrôlé par Privateer croisant à 12 500 pieds dans l’éventualité du largage de ce soir. Signal de fin de DZ sera triangle 3 feux.

Samedi 3 avril

ELIANE 2 tient toujours après plus de 3 jours de combats.

Trêve très courte due à l’initiative du Vietminh qui a proposé de récupérer des blessés de HUGUETTE 7. Un gradé vietminh porteur d’un drapeau blanc se présente pour offrir une courte trêve aux défenseurs de HUGUETTE 6 afin de pouvoir recueillir plusieurs blessés français tombés à HUGUETTE 7. Deux sous-officiers quelques volontaires répondent à cet appel mais au lieu de blessés ils sont mis en présence de quatre cadavres singulièrement défigurés.

Acceptation de DE CASTRIES. Les Bo-doïs n’apportent que des cadavres affreusement mutilés, sans doute des légionnaires qu’il sera impossible d’identifier.

09 h 10

Savart Bleu 2 Hellcat décollent de Cat-Bi pour une reconnaissance météo avec 8 bombes de 250 livres. Bombardement du point Melchior en passant.

09 h 20

Notre artillerie a pris à partie avec succès tous les mouvements VM signalés.

10 h 10

Position maintenue au cours de la nuit sur ELIANE 2, DOMINIQUE et HUGUETTE. Le 1er BEP sur ELIANE 2 a perdu 50 hommes. Sur FRANÇOISE suite aux désertions des supplétifs les européens sont récupérés.

ISABELLE vigoureusement tâtée au cours de la nuit les VM viennent au contact des barbelés.

Le harcèlement sur les deux camps retranchés s’est un peu calmé depuis 07 h 00.

10 h 45

Situation appareils et équipages à Muong Sai :

  • Au 13 mars : 1 Morane – 1 équipage – pas d’hélicoptère.
  • Au 30 mars : 6 Morane – 6 équipages plus 1 observateur, 4 hélicoptères – 4 équipages.

10 h 55

Prévision de largage du II/1er RCP sera poursuivi nuit du 3 au 4 avril, effectif prévu 400 hommes-gaines en 20 avions. Parachutage par avion isolés chacun faisant 2 passages premier avion a votre verticale 20 h 00. Même DZ que la veille.

11 h 00

Tous les C-119 doivent être utilisés aux besoins logistiques à l’exclusion des missions napalm. La recherche du renseignement doit être orientée en priorité sur la localisation de la DCA interdisant le couloir Sud ISABELLE.

Journée

Ajustement des forces sur ELIANE 2 dans la journée. La 4e Cie du I/13e DBLE, plus fraiche, bouge de ELIANE  3 vers ELIANE 2 pour remplacer une Cie du 1er BEP décimée.

Les reste en lambeaux du 102e régiment sont repliés sur Muong Phang à 15 km au Nord Est de Dien Bien Phu, pour se regrouper et absorber des remplaçant. Il a souffert de 890 pertes, l’équivalent de 2 bataillons entiers.

Le 255e bataillon du 174 régiment envoie une Cie pour maintenir une tête de pont dans ELIANE 2 alors que le reste du bataillon stationne à distance pour pouvoir assimiler les remplaçants et se réorganiser.

ISABELLE : la garnison comprend environ 1 600 hommes.

  • II/1 RTA : 545 hommes   
  • III/3e REI : 426 hommes  
  • V/7e RTA : 116 hommes   
  • II/10e RAC : 116 hommes
  • et 410 Thaïs

Heureusement pour les défenseurs de Isabelle, le 57e régiment n’a pas l’avantage numérique contre ISABELLE après le départ du 888/176 parti dans la seconde semaine de mars. Le 57e régiment n’a pas 1 600 hommes de troupes debout et ne peut encercler ISABELLE. Son 346e bataillon est à l’ouest de la rivière alors que les 418e et 265e bataillons menacent le PA WIÈME depuis le Nord-Est.

12 h 45

SHD Air : chargement de bombes dans un Privateer.

Bach Maï, 12 Bearcat décollent armés en bombes de 1 000 livres.

La météo est mauvaise sur le Delta.

1 appareil s’écrase sur l’aller sur les flanc du Ba Vi au Nord-Ouest de Hanoï : sergent BOURDERON décédé, pilote de Bearcat du groupe de chasse 1/22 Saintonge.

Attaque d’une 2e position de batterie et DCA position sure tirant sur ELIANE (C00 UJ 018 – 638).

  • 6 B-26 en 1000 livres courts retards.
  • 1 Privateer en 500 lbs court retard,
  • 3 B-26 en 250 lbs ANM 112 sur DCA

Un des appareils met un coup au but malgré le tir précis de la DCA : 1 batterie de 37 mm Viet est détruite.

 

14 h 00

Situation aérienne du 02 avril 14 h 00 au 03 avril 14 h 00 : 72 sorties de combat sur Diên Biên Phu dont 9 lucioles et 4 C-119.

Sur la RP 41 : 2 sorties Tuan Giao (dépôts) et 32 sorties région de Conoï coupure de route.

12 légionnaires de HUGUETTE 6 désertent : ce sont des rescapés des combats de BÉATRICE qui ont assisté le matin à la récupération de 4 cops défigurés sur HUGUETTE 7. Ils franchissent les barbelés pour se rendre à l’ennemi.

Maintenant HUGUETTE 6 est seule, tout au bout du dispositif, sentinelle perdue à 2 km de tout appui.

Pour faire face à l’assaut HUGUETTE 6 ne dispose que des 86 légionnaires du capitaine RASTOUIL, du 2e bataillon de la 13e DBLE rescapé de BÉATRICE, d’une section du peloton d’élèves gradée du 2e REI du capitaine PHILIPPE, et d’une centaine de volontaires formant une compagnie de marche aux ordres du lieutenant François.

Moins de 250 combattants. ce sont eux qui pourtant pendant 15 jours vont tenir la position face aux assauts de plus en plus meurtriers de la division 312.

15 h 00

Relèves entre unités en cours.

LE 6e BPC (11e et 12e Cie) dégage les HUGUETTE. La 26e CIP est dissoute du fait des pertes les effectifs sont répartis entre les autres unités.

Bientôt le ravitaillement de la position deviendra impossible.

Le moral du BT2 est en baisse sensible.

Le capitaine GUILLEMINOT du BT3 est blessé sur HUGUETTE 2.

Activité aérienne : Tous les avions disponibles ont exécuté deux rotations sur l’artillerie et la DCA VM à Diên Biên Phu ainsi que sur la RP 41 à hauteur de Conoï (coupure de route). Contre préparation sur Orange 1 – 2 – 3 – 4 et Mont Chauve environ 15 B-26 en 250 lbs ou 100 lbs explosives (vous demande de ne pas détourner ces missions).

8e BPC : 1 tué 5 blessés pour la journée.

Au soir

Le capitaine RASTOUIL, qui commande HUGUETTE 6, signale que les Viets sont alignés, en face de lui, prêts pour l’attaque. Face à deux régiments de la 308, la vieille garde de GIAP, RASTOUIL ne peut opposer que 86 gradés et légionnaires. À la nuit, la bataille s’engage, féroce, inexpiable.

À cause du mauvais temps, les parachutages ne suivent pas. Les vivres, munitions et médicament ne vont pas tarder à manquer. Sous les ordres du colonel NICOT plusieurs avions tentent de braver la météo, mais le balisage est quasi invisible et 2 avions sur 3 rentrent aux terrains avec leurs stocks de colis.

Demande de mise en place de deux DZ, toujours les mêmes, une sur Diên Biên Phu, une sur ISABELLE, avec des Goose Necks enterrées dans des ouvrages merlonnés pour permettre alignement de nuit. Balisage par T entrée de DZ Les deux DZ allumées de nuit simultanément. 


Procédure de parachutage :

  • Matériel :
    • Par C-119 à 2 500 pieds sol un seul passage rapide, tout le chargement est déversé d’un seul bloc directement sur les PA.
    • Par Dakota à 8 500 pieds, plusieurs passages, le matériel est largué sur les PA, les parachutes sont muni d’un dispositif d’ouverture à retardement (pétard). Les parachutes ne s’ouvrent qu’entre 200 et 300 mètres au-dessus du PA.

 

  • Règlement de survol de la zone :

L’espace aérien est divisé en tranches de 500 pieds, les tranches sont attribuées par types d’avions.

  • Les Privateer de 13 000 à 13 500 pieds.
  • Les B-26 de 11 000 à 12 000 pieds.
  • Le Dakota PC de 10 000 à 10 500 pieds.
  • Les Dakota Lucioles de 9 000 à 9 500 pieds.
  • Les Dakota et C-119 para à 8 500 pieds.
  • Les C-119 Napalm de 7 500 à 8 000 pieds.

Afin d’éviter la saturation de l’espace aérien au-dessus de la cuvette de Diên Biên Phu, il est créé 2 zones d’attente :

  • Pour les C-47 et les C-119 : zone Jacqueline verticale estimée du point Yankee UJ 03-47 ensuite à partir de cette verticale, hippodrome en virage à gauche 3′ Cm au 270.
  • Pour les autres avions : zone Christine verticale estimée du point défini par coordonnées UJ 38-88 sur la RP 41 puis hippodrome en virage à gauche 6′ Cm 270. Les avions en attente dans cette zone assureront en même temps une mission de surveillance de la RP 41.

 

Personnel :

  • Plus de largage de jour.
  • Pas de largage par C-119.

La seule DZ possible de nuit pour le personnel est la piste en PSP du PA central.

Présentation des Dakota à haute altitude à intervalles irréguliers. Largage de 12 hommes seulement pour éviter une dispersion trop importante sur la longueur de la piste.

Etude de nouvelle techniques de largage pour les jours à venir.

DCA très dense tous calibres pour les avions à basse altitude.

Le 37 AA tire par groupement à haute altitude par barrage systématique en avant du chemin supposé de l’avion qui se présente.

SHD : C-119 sur le parking et embarquement.


Il y aurait autour de Diên Biên Phu 14 conseillers techniques chinois au PC opérations ; des conseillers dans les divisions et les régiments, aux directions des fournitures et des transports ; mais aucun en première ligne. Des lignes téléphoniques leurs sont réservées.

  • 40 pièces de DCA sont servies par les Chinois.
  • 1 000 camions dont 500 arrivés depuis le 1er mars sont conduits par les Chinois.
  • Fournitures récemment repérées
  • 24 canons de 105 mm
  • 385 mitrailleuses
  • 1 200 fusils mitrailleurs
  • 4 000 fusils
  • Des postes radio
  • 4 000 m3 d’essence
  • 4 500 tonnes de riz

Renseignement Français : Le VM éprouve de sérieuses difficultés de transport depuis Yen Bai jusqu’à Tuan Giao, tout au long de la RP 13 et de la RP 41 (mauvais temps et actions de notre aviation : coupure de routes, attaque de convois).

Pascal PECCAVET
Pascal PECCAVET
Ancien pilote d'hélicoptère sur Gazelle au sein de l’aviation Légère de l’armée de Terre (ALAT) pendant 18 ans cumulant 2 500 heures de vol. Ancien combattant de la guerre du Golfe et de la Somalie. Attaché Principal d’Administration d’État dans l’Éducation nationale. Adjoint gestionnaire d’un établissement scolaire. Commissaire aux Armées de Réserve (en attente d'affectation). Membre de l’Union Nationale des Combattants de Saint-Paul-lès-Dax (Landes). Historien chercheur pour l'ECPAD. Historien "War Studies". Spécialiste de la guerre d’Indochine. A rejoint l'équipe rédactionnelle de THEATRUM BELLI en janvier 2024.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI a fêté ses 18 ans d’existence en mars dernier. 

Afin de mieux vous connaître et pour mieux vous informer, nous lançons une enquête anonyme.

Nous vous remercions de votre aimable participation.

Nous espérons atteindre un échantillon significatif de 1 000 réponses.

Stéphane GAUDIN

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB