Le pôle d’innovation technique ALIENOR, co-présidé par le centre de la DGA Essais de missiles, signe son premier contrat avec la jeune entreprise girondine HyPr Space

0
140

Créé en décembre 2019, ALIENOR a pour objectif de détecter, d’orienter et d’expérimenter les innovations portées par les acteurs régionaux de la Nouvelle-Aquitaine afin de faire émerger de nouvelles solutions technologiques pour le secteur aérospatial de défense.

D’un montant de 90 000 euros, le contrat signé par la DGA porte sur le développement d’une solution innovante permettant de simuler visuellement le départ d’un missile sol-air en générant de la fumée au profit du Centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) de Mont-de-Marsan, un des membres d’ALIENOR. Fonctionnant sans pyrotechnie, ce nouveau dispositif apportera aux forces de l’armée de l’Air et de l’Espace un système d’entrainement à la détection de tirs de missiles plus rapide, facile à mettre en œuvre et non polluant.

Cette signature est le fruit du premier appel à projets lancé par ALIENOR début 2020. Il démontre l’efficacité et l’intérêt de la dynamique d’innovation nationale lancée par l’Agence de l’innovation défense (AID) et animée en région Nouvelle-Aquitaine autour de DGA Essais de missiles.

Les missions opérationnelles à basse et moyenne altitude en territoire hostile exposent aujourd’hui les forces aériennes à une menace sol-air plus dangereuse. Les scenarii d’entrainement, de plus en plus complexes et réalistes, nécessitent de pouvoir simuler visuellement le départ d’un missile sol-air. Avec la solution proposée par la jeune entreprise HyPr Space* implantée à Talence, les militaires chargés d’assurer l’appui aérien pourront s’entrainer à la détection rapide d’un tir de missile ennemi avec un système français.

Actuellement, la simulation d’un missile sol-air s’appuie sur des systèmes pyrotechniques, uniquement utilisables sur des champs de tir et selon des règles sécuritaires très strictes. La solution innovante proposée par HyPr Space est basée sur un système générateur de fumée blanche engendrée par un système propulsif non pyrotechnique et sans émission de CO2. Elle permettra désormais aux équipages aériens de disposer, n’importe où sur le territoire, d’un moyen plus simple, plus économique et plus sûr à mettre en œuvre. Le matériel sera plus adapté aux menaces actuelles sol-air très courte portée et comprend un parachute dont l’ouverture est déclenchée automatiquement en altitude pour assurer un impact au sol non destructif.

Le marché prévoit des démonstrations en vol avec fourniture d’un prototype opérationnel et des premiers tirs dès début 2022 sur la base aérienne militaire de Captieux dans les Landes.

Essais de missiles ALIENOR. Crédit : DGA.

—-

* Il serait bienvenue que le site de cette jeune entreprise soit également en français.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE :

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.