mardi 18 juin 2024

Le premier BRF « Jacques Chevallier » réceptionné par la DGA

Lors d’une cérémonie organisée le 18 juillet 2023 à Toulon, son port d’attache, le Jacques Chevallier, premier des quatre bâtiments ravitailleurs de force (BRF) du programme « Flotte Logistique » (FlotLog), a été réceptionné par la Direction générale de l’armement (DGA) pour être livré à la Marine nationale.

Lancé en 2019 et construit à Saint-Nazaire par Naval Group et Chantiers de l’Atlantique, le Jacques Chevallier avait rejoint son port d’attache à Toulon en mars 2023 pour y effectuer une campagne d’essais en mer dédiée au système de ravitaillement à la mer (fourni par Chantiers de l’Atlantique), et au système de combat et de communication (fourni par Naval Group).

Le bâtiment a terminé une première phase d’essais en mer avec succès et rejoint désormais la force d’action navale de la Marine nationale.

L’assemblage final du deuxième BRF, Jacques Stosskopf, va débuter à Saint-Nazaire en début d’année 2024, pour une livraison en 2025.

Dotés d’une plus grande capacité d’emport de fret et de carburant que leurs prédécesseurs, mais également de meilleures capacités tactiques, les BRF sont destinés à remplacer les pétroliers ravitailleurs actuels et soutiendront le groupe aéronaval, articulé autour du porte-avions, et les groupes d’action navals.

Un partenariat industriel européen stratégique au service de la Marine nationale

Le BRF Jacques Chevallier est le premier d’une série de quatre navires du programme FlotLog, dont la commande a été notifiée en janvier 2019 au Groupement Momentané d’Entreprises constitué par Chantiers de l’Atlantique et Naval Group. Le programme FlotLog est piloté par la DGA, en coopération avec l’Italie, dans le cadre d’un contrat porté par l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR)

Naval Group et Chantiers de l’Atlantique conjuguent et démultiplient leurs compétences afin d’offrir le meilleur de chacune des deux sociétés dans la construction de ces nouveaux ravitailleurs. Chantiers de l’Atlantique assure l’ensemble de la conception et de la construction des quatre navires et est responsable de l’intégration et du montage des systèmes embarqués. Naval Group est chargé de concevoir, de développer, d’intégrer et de maintenir opérationnels les systèmes militaires du navire dont le système de combat et les systèmes concourant à la capacité d’accueil des aéronefs et d’embarquement des munitions. Le système de combat des quatre bâtiments permet notamment aux navires de se déployer en autonomie vers leur zone d’opérations, d’assurer la protection contre les menaces rapprochées et de mener la lutte contre les menaces asymétriques.

Caractéristiques techniques :

  • Déplacement à pleine charge : 31 000 tonnes ;
  • Longueur hors tout : 194 m ;
  • Largeur hors tout : 27,60 m ;
  • Logements : 200 personnes, dont 140 membres d’équipage et 60 passagers ;
  • Capacité d’emport de carburant : 13 000 m3 ;
  • Puissance totale installée : 24 MW.

Qui était Jacques Chevallier ?

Né le à Vendôme et mort le dans cette même ville, Jacques Chevallier était un ingénieur militaire du génie maritime et haut fonctionnaire de défense et de sécurité français. Spécialisé dans l’architecture navale et la technologie nucléaire, il a été l’une des figures importantes du développement de la propulsion nucléaire navale en France, avec la conception des moteurs des sous-marins de classe Le Redoutable.

Pendant sa carrière professionnelle, il a exercé successivement les fonctions suivantes :

  • Ingénieur à l’arsenal de Bizerte (1945-47), à l’arsenal de Toulon (1947-51) ;
  • Ingénieur puis chef du service des appareils moteurs à l’établissement des constructions et armes navales d’Indret (1951-59) ;
  • Chef du groupe (puis département) de propulsion nucléaire du commissariat à l’énergie atomique (1959-68) ;
  • Président-directeur général (1969-72) puis administrateur et président d’honneur de la Compagnie centrale d’études industrielles (Cocei) ;
  • Directeur des applications militaires au Commissariat à l’énergie atomique (1972-86) ;
  • Membre du Comité à l’énergie atomique (1986) ;
  • Chargé de mission auprès du ministre de la Défense André Giraud (1986-1988) ;
  • Délégué général pour l’armement (-1988).
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB