dimanche 17 octobre 2021

Le radar multi-mission GM200 MM/C de Thales choisi par la Norvège et les Pays-Bas

Forte de la coopération internationale des pays membres de l’OTAN dans le domaine des systèmes sol, et tirant parti des accords de défense stratégiques bilatéraux, l’Agence norvégienne d’approvisionnement des matériels militaires (NDMA) a signé un accord avec la DMO (Defence Materiel Organisation), son homologue néerlandais, pour l’acquisition de cinq radars Ground Master 200 Multi Mission Compacts de Thales. Le contrat inclut une option pour trois systèmes supplémentaires.

Les forces armées sont aujourd’hui confrontées à une multitude de menaces en constante évolution, avec notamment les avancées acquises en termes d’appui feu indirect (observation, portée, vitesse, précision) qui impactent les capacités de détection rapide et qui font potentiellement des radars une cible de choix pour l’adversaire. Pour protéger les troupes et les infrastructures critiques, Thales offre grâce à sa gamme Ground Master 200 Multi Mission des solutions adaptées permettant un temps sur cible (TOT) plus important avec cette famille de radars capables de détecter à plus longue portée des objectifs plus petits, plus rapides et plus agiles, tout en conservant un très haut niveau de mobilité et un temps de déploiement très court sur théâtre.

Ce premier contrat de gouvernement à gouvernement (G2G) permettra aux forces armées norvégiennes et néerlandaises de disposer d’une plateforme radar commune pour poursuivre leur collaboration en matière d’évaluation des menaces. Le GM200 MM/C est adapté au champ de bataille moderne, en gardant à l’esprit l’excellence opérationnelle requise et l’évolution de la doctrine militaire. Les deux parties bénéficieront de la technologie radar logicielle la plus récente, permettant une extension simple des capacités et l’intégration rapide des futures mises à jour. Des atouts majeurs pour gérer au mieux un spectre de menaces constamment réinventé.

Le GM200 MM/C est l’un des radars les plus polyvalents aujourd’hui disponibles sur le marché. Il offre aux opérateurs un temps plus long sur cible afin de collecter autant d’informations que possible sur les menaces entrantes. Doté d’une technologie 4D AESA de nouvelle génération, avec une conception multifaisceaux sur deux axes qui lui confère une flexibilité sans limite en termes d’orientation, tant en azimut qu’en élévation, il assure une excellente protection sur les théâtres d’opération. Ce système permet de détecter, de poursuivre et de classifier automatiquement de multiples types de menaces – drones, RAM (tirs de roquettes, d’artillerie et de mortiers), missiles, aéronefs, et est parfaitement adapté à la localisation des systèmes d’armes, à la surveillance et à la défense aériennes. Sa compacité permet un très haut niveau de mobilité, avec des temps de déploiement réduits et une grande facilité de transport sur tout type de plateforme.  

« Il s’agit d’une étape très importante dans l’étroite coopération militaire entre la Norvège et les Pays-Bas. Cet accord permettra aux forces armées norvégiennes de disposer d’un nouveau système de localisation d’artillerie offrant une protection, une mobilité, une portée et une précision suffisantes pour pouvoir être utilisé dans tous les types d’opérations, tant au niveau national qu’international. » Contre-amiral Bjørge Aase, directeur général adjoint de l’Agence norvégienne d’approvisionnement des matériels militaires.

« L’acquisition du MMR par la Norvège crée une plateforme radar commune qui peut être développée par les forces norvégiennes et néerlandaises en fonction de l’évaluation des menaces et du développement de la doctrine. Les deux pays bénéficient du radar logiciel qui permet des mises à niveau et des améliorations de performance afin de contrer les menaces futures, telles que les drones. » Organisation néerlandaise des matériels de défense (DMO).

« C’est un moment doublement historique. Cet accord permet d’une part de renforcer la coopération bilatérale dans la défense stratégique entre la Norvège et les Pays-Bas, mais il représente aussi la première initiative de gouvernement à gouvernement pour l’industrie de défense néerlandaise, et en particulier pour Thales. Nous espérons que ce modèle inédit servira de tremplin à de nouveaux projets G2G dans l’avenir », s’est félicité Gerben Edelijn, PDG de Thales aux Pays-Bas.


Ground Master 200 Multi Mission  

La gamme GM200 MM est la nouvelle génération de radars sol à moyenne portée de Thales, qui s’inscrit dans la lignée de la famille 4D AESA (antenne active à balayage électronique). Elle bénéficie de la technologie adoptée pour les systèmes GM200 et NS100/200 et s’appuie sur de nombreuses années d’expérience acquise sur le terrain par plus de 20 forces armées dans le monde.

Le Ground Master 200 Multi Mission se décline en deux versions mobiles :

La version « tout en un » (abrégée en GM200 MM/A) est destinée principalement aux opérations de surveillance aérienne, de défense aérienne au sol (GBAD) et de défense aérienne de moyenne portée (MRAD). Cette version conserve le shelter C2 intégré du GM200, pouvant accueillir deux opérateurs et le mât afin de gagner en hauteur pour la surveillance aérienne à basse altitude ;

La version « compacte » (abrégée en GM200 MM/C) offre une mobilité tactique supérieure et un déploiement très rapide, répondant ainsi aux besoins de certaines missions spécifiques, telles que les opérations de contre-batterie et de localisation de systèmes d’armes. Cette version est également parfaitement adaptée aux missions de défense aérienne de très courte/courte portée (VSHORAD/SHORAD) à l’instar de la version « tout en un ».

Les deux versions sont aisément transportables et optimisées pour les opérations infocentrées. Elles permettent un gain de temps significatif en termes de planification, de formation et d’opération.


Famille de systèmes 4D AESA

L’architecture d’antenne évolutive est au cœur de la famille des nouveaux radars 4D AESA de Thales à moyenne et longue portée – NS50, NS100/200, GM200 MM, SMART-L MM / F, Sea Fire et Ground Fire.

La technologie radar 4D AESA définie par logiciel et entièrement digitale offre des possibilités d’évolution tout au long du cycle de vie afin de maintenir des capacités opérationnelles spécifiques contre des menaces elles-mêmes très évolutives, y compris en termes de haut niveau de performance dans la poursuite et la classification des objectifs.

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB