vendredi 20 mai 2022

Malgré les coupes budgétaires, le Pentagone n’envisage pas de supprimer l’Africom

Le général à la tête de l’Africom a assuré mercredi que le Pentagone n’envisageait pas de supprimer le commandement militaire des Etats-Unis pour l’Afrique malgré la perspective de nouvelles coupes budgétaires.

« Nous allons examiner cela plus tard mais pour l’heure, les Etats-Unis estiment qu’avoir un centre de commandement à part entière pour l’Afrique permet d’améliorer l’efficacité de notre soutien militaire au département d’Etat », a déclaré le général David Rodriguez lors d’une conférence de presse.

Depuis sa création en 2007, l’Africom, dont le commandement est basé à Stuttgart en Allemagne, n’a cessé d’étendre son rôle en Afrique, en se concentrant sur la lutte contre les groupes islamistes armés et l’entraînement de troupes alliées dans la région.

« Nous avons toujours eu des intérêts en Afrique. Ce qui est nouveau depuis les cinq dernières années est que nous sommes plus directement engagés, mieux coordonnées » que par le passé, a affirmé la secrétaire d’Etat adjointe pour l’Afrique, Linda Thomas-Greenfield, lors de cette même conférence.

L’Africom dispose d’un budget annuel de 296 millions de dollars qui ne couvre cependant pas les dépenses de Camp Lemmonier à Djibouti, une des principales bases américaines du continent.

Ces dix dernières années, l’armée américaine a tissé un réseau logistique à travers toute l’Afrique de l’Est notamment, avec des accès sécurisés à des ports et aéroports stratégiques.

Plutôt que d’intervenir directement sur le terrain contre des groupes liés à Al-Qaïda en Somalie ou au Mali, l’armée américaine a tendance à préférer se concentrer sur des opérations de renseignement et de formation de troupes de pays alliés dans la région.

Il y a quelques semaines cependant, les Américains ont lancé deux opérations d’envergure en Libye et en Somalie. Dans le premier raid à Tripoli, un membre présumé d’Al-Qaïda, Abou Anas al-Libi, longtemps recherché par les Etats-Unis avait été capturé. En Somalie, les Américains avaient échoué à arrêter un militant islamiste des Shebab.

Stéphane GAUDIN
Stéphane GAUDINhttp://www.theatrum-belli.com/
Directeur. Fondateur du site en mars 2006. Officier de réserve citoyenne Terre depuis 2018 (LCL). Officier de réserve citoyenne Marine de 2012 à 2018 (CC). Membre du conseil d'administration de l'association AD AUGUSTA.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB