Maritimisation : Détroits et canaux au coeur des échanges (espaces fluides)


Crédit illustration : Marine nationale (Cols Bleus)

Passages stratégiques du trafic maritime, les détroits et les canaux sont essentiels à la navigation. Qu’ils soient situés dans des zones à risque ou que la navigation y soit dangereuse, la quasi-totalité du trafic mondial passe par ces huit bandes de mer, véritables goulots d’étranglement.

L’éclosion de nouveaux acteurs économiques a entraîné un accroissement continu de la quantité de marchandises sur les mers.

Entre 1970 et 2012, le volume du trafic maritime planétaire est passé de 2,5 milliards à 9,3 milliards de tonnes ! En 2020,14 milliards de tonnes seront échangées.

Cliquer ICI accéder au document PDF

Previous De l'influence des représentations mentales dans le jeu géopolitique : le décryptage d'Yves Lacoste
Next Jean-Yves Le Drian a posé hier la première pierre de la Maison des blessés et des familles

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.