dimanche 26 mai 2024

PIRIOU livre à la marine sénégalaise le 3ème et dernier bateau du programme OPV 58 S

Le groupe Piriou a livré à Concarneau le CAYOR, troisième et dernier des patrouilleurs hauturiers du programme OPV 58 S destinés aux Forces armées du Sénégal. La cérémonie a eu lieu en présence de l’Ambassadeur du Sénégal en France M. El Hadji i Magatte Seye et de l’Amiral Abdou Sene — chef d’état-major de la marine sénégalaise. 

Le groupe mène ainsi à bien un programme de construction qui témoigne de sa collaboration efficace avec la Marine du Sénégal et contribue à renforcer sa position  comme un acteur de référence dans la construction de navires armés.

Le contrat, signé par le ministère des Forces armées du Sénégal et le groupe Piriou en novembre 2019, entré en vigueur le 30 septembre 2020, portait sur l’acquisition de trois patrouilleurs hauturiers de 62 mètres dédiés à la défense maritime du Sénégal et à des missions d’action de l’État en mer. Après le WALO, livré en juin 2023 et arrivé à Dakar en août 2023, le NIANI, livré en novembre 2023 et arrivé à Dakar en janvier dernier, le CAYOR bat désormais pavillon sénégalais et marque la fin d’un programme de construction qui a mobilisé des centaines de collaborateurs pendant quatre ans pour plus de 600 000 heures de travail.

« Nous avions à cœur d’être digne de la confiance que le Sénégal a placée en nous, à cœur de construire des navires aux capacités de dissuasion et de projection remarquables a déclaré Vincent Faujour, président de Piriou, rappelant que le programme « Sénégal » était le fruit de plusieurs années de travail conjoint entre les équipes de Piriou et celle de l’état-major de la Marine du Sénégal. Nous avons conçu, a-t-il poursuivi, et construit des patrouilleurs de nouvelle génération qui permettent de renforcer encore la posture de défense de la Marine sénégalaise et de couvrir l’ensemble des missions d’action de l’État en mer qui lui incombent. » Rappelant que l’humain est au cœur du monde maritime, il a honoré la mémoire des cinq commandos sénégalais disparus tragiquement en mission : « Nous avions aussi à cœur d’être dignes de la confiance de la nation sénégalaise et de ses marins qui œuvrent, parfois au péril de leur vie, pour la sécurité et la souveraineté de leur pays. »

Le Chef d’État-Major de la Marine du Sénégal, l’Ambassadeur du Sénégal en France et le Président de Piriou lors de la cérémonie de livraison du Cayor à Concarneau. Crédit : PIRIOU.

Le président de Piriou a également tenu à saluer l’engagement des équipes de Piriou et de Kership, maître d’œuvre industriel du projet, ainsi que celles de tous ses partenaires, dont Naval Group, qui ont œuvré pour que ce programme se déroule de manière optimale. Fort d’une première expérience réussie avec la construction des OPV 87 pour l’Argentine, Piriou a reproduit ce schéma industriel et réparti la construction des coques des OPV 58 S entre son chantier de Concarneau et celui de Lorient, où se trouve Kership, filiale commune de Piriou et Naval Group. Aux côtés de la marine nationale française, et de DCI Navfco, Piriou a aussi contribué aux formations et à l’accompagnement des marins dans la prise en main des navires et dans la maîtrise des systèmes de combat.

« La livraison du CAYOR marque l’achèvement d’un programme majeur pour les équipes de Kership à Concarneau et à Lanester, expliqué Éric Langlois, président de Kership, je tiens à les féliciter et remercie chaleureusement la marine nationale sénégalaise avec laquelle nous avons eu grand plaisir à travailler au quotidien ces dernières années. »

« Nous sommes très honorés d’avoir contribué à la réussite de ce projet au profit de la marine sénégalaise qui marque une nouvelle fois le succès et la performance de la coopération entre Kership, Piriou et Naval Group », a pour sa part déclaré Olivier de la Bourdonnaye, Directeur « bâtiments de surface » chez Naval Group.

Le programme a été mené à bien et le planning respecté. Le CAYOR rejoindra prochainement ses deux sister-ships le WALO et le NIANI. Ces navires modernes et fortement armés se sont déjà illustrés dans plusieurs opérations, notamment en matière de secours, de lutte contre les trafics illicites ou de lutte contre la pollution en mer. 

« Le programme Sénégal est une réussite dans le cadre de nos relations commerciales et un succès industriel qui contribue à renforcer la position de PIRIOU comme un acteur de référence dans la construction de navires armés » estime Vincent Faujour, une page importante se tourne, mais l’histoire n’est pas finie pour autant : j’ai évoqué la conception, la construction, la formation. Je ne saurai oublier la disponibilité des navires. A cet égard, soyez assurés que nos équipes à Dakar demeurent et demeureront pleinement mobilisées pour garantir le plus haut niveau de disponibilité des OPV. »

L’OPV 58 S (Offshore Patrol Vessel) est un patrouilleur hauturier polyvalent de 62 mètres. Robuste et endurant, il est dédié aux missions de surveillance, d’identification et d’intervention. En complément de ses capacités de projection (embarcations commandos), il possède une capacité de dissuasion de premier rang grâce à ses systèmes d’armes de lutte anti-surface et de lutte anti-aérienne.

La passerelle de l’OPV Cayor. Crédit : PIRIOU.

A noter parmi ses innovations et capacités majeures :

  • Une conception très polyvalente pour configurer le navire à différentes missions.
  • Une vaste passerelle panoramique à 360°.
  • Un système de mise à l’eau rapide / récupération par rampe AR de 2 embarcations.
  • Une carène C-Sharp® : autonomie et tenue à la mer optimisées.
  • Un système de veille et de combat de hautes performances.

Ces OPV sont équipés de missiles anti-navire MARTE MK2/N dont la portée de plus de 30 kilomètres et la capacité tir-et-oubli permettront à la Marine sénégalaise d’assurer sa supériorité maritime. La protection immédiate des patrouilleurs est assurée par le système SIMBAD-RC qui permet de déployer deux missiles MISTRAL, l’ensemble garantissant une excellente protection contre les missiles anti-navire, avions de combat, drones, hélicoptères et embarcations rapides telles que les FIACs. Tous ces missiles sont produits par MBDA.

Marine & Océans
Marine & Océans
La revue trimestrielle "Marine & Océans" a pour objectif de sensibiliser le grand public aux grands enjeux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d'un milieu fragile. Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu’aux échanges. Les ressources qu’ils recèlent sont à l’origine de nouvelles ambitions et peut-être demain de nouvelles confrontations.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI a fêté ses 18 ans d’existence en mars dernier. 

Afin de mieux vous connaître et pour mieux vous informer, nous lançons une enquête anonyme.

Nous vous remercions de votre aimable participation.

Nous espérons atteindre un échantillon significatif de 1 000 réponses.

Stéphane GAUDIN

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB