Michel Goya présente son dernier livre « S’adapter pour vaincre – Comment les armées évoluent »


Les changements politiques, sociaux, techniques et économiques qui se sont succédés depuis la fin du XVIIIe siècle ont engendré de grands bouleversements au sein des nations devenues « industrielles », qui sont parvenues notamment à transformer l’énergie de manière nouvelle et à produire des biens en masse. Mais ce nouveau monde industriel est aussi un monde d’affrontements, et les armées sont naturellement au cœur de ces turbulences. Elles aussi sont amenées à se transformer, poussées par l’évolution en toute chose et surtout celle de leurs ennemis.

Quand et pourquoi innovent-elles dans la manière dont elles combattent ? Sont-elles condamnées, si elles ne sont pas assez rapides, à refaire la guerre précédente ? Est-il plus facile d’innover en temps de paix, ou au contraire en temps de guerre, au contact des réalités ? Comment s’articule, dans ces efforts, l’action des institutions internes aux armées avec les pouvoirs externes – de l’« arrière », du pouvoir politique et peut-être surtout de l’ennemi ?

C’est à toutes ces questions, parmi beaucoup d’autres, que répond Michel Goya avec une grande hauteur de vue. Abordant le phénomène de l’innovation militaire dans sa globalité, il décrit successivement la mue de l’armée prussienne face aux révolutions (1789-1871), la transformation de l’armée française pendant la Grande Guerre, l’évolution de la Royal Navy britannique (1880-1945), la stratégie de bombardement allié contre le IIIe Reich, la naissance et la place de l’arme atomique dans la guerre froide, l’évolution de l’armée française pendant la guerre d’Algérie, enfin celle de l’US Army à partir de 1945 – autant d’exemples qui racontent et démontrent la nécessaire adaptation de l’art militaire et ses principales innovations depuis deux siècles.

S’adapter pour vaincre – Comment les armées évoluent, Michel GOYA, Éditions Perrin, 432 pages, 24 €.

 

 

 

Previous Général Edmond Buat, un grand chef méconnu à redécouvrir grâce à son journal
Next L’Iran, artisan de la guerre hybride au Moyen-Orient ?

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.