Thales nomme Eric Chaperon Conseiller Défense Marine du Groupe


Le vice-amiral d’escadre (2S) Éric Chaperon a rejoint Thales pour exercer les fonctions de Conseiller Défense Marine du Groupe à compter du 1er octobre 2020. Il remplacera l’Amiral Stéphane Verwaerde qui quittera le Groupe après le salon Euronaval 2020. Il avait rejoint Thales  après avoir quitté le service le 31 mai 2015, comme Inspecteur Général des Armées, après avoir été Major Général de la Marine.
 

En tant que Conseiller Défense Marine, le vice-amiral d’escadre Eric Chaperon apportera un soutien clé à Thales sur les questions du domaine naval. Il sera notamment un appui essentiel pour comprendre le besoin militaire et conseiller le Groupe sur les évolutions à venir du combat naval et les défis maritimes de demain.

« Nous sommes très heureux d’accueillir le vice-amiral d’escadre Eric Chaperon au sein des équipes Thales. Son expérience passée, notamment en matière d’opérations aéronavales et amphibies, constituera un atout précieux pour aider le groupe à doter les forces armées des technologies de pointe qui leur sont nécessaires. Je remercie chaleureusement l’amiral Stéphane Verwaerde pour le soutien essentiel qu’il a apporté à Thales ces 5 dernières années. » Patrice Caine, Président-directeur général de Thales

 Le vice-amiral d’escadre (2S) Éric Chaperon est issu de la promotion 1980 de l’École navale. Après avoir servi à bord du porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc », il exerce la fonction d’officier canonnier à bord des avisos « premier-maître l’Her » et « commandant Blaison », le premier basé à Toulon, le second déployé dans l’océan Pacifique. En 1986, il commande le navire école « Lynx » à Brest et sert sur plusieurs bâtiments avant d’exercer de 1991 à 1993 comme aide de camps du secrétaire d’État à la défense. Il rejoint ensuite le service d’information et de relations publiques (SIRPA) du ministère de la Défense. Durant cette affectation, il effectue une mission de six mois à Sarajevo en qualité de porte-parole du général commandant la FORPRONU.

Il commande l’aviso « Amyot d’Inville » de 1995 à 1996, puis est affecté à la division « opérations » de l’état-major de la marine à Paris. Il est breveté du collège interarmées de défense en 1999.

Il occupe différents emplois opérationnels au sein de la force d’action navale (FAN) de 1999 à 2006, dont celui de la frégate anti-aérienne « Cassard », avant d’être affecté à la division « emploi des forces » de l’état-major des armées de 2006 à 2009. Ses responsabilités concernent principalement la gestion des crises, les forces spéciales, les opérations d’information et l’amphibie.

Il intègre la 115e session du collège de défense de l’OTAN à Rome le 1er septembre 2009.

De retour à l’état-major des armées en février 2010, il occupe dans un premier temps la fonction d’adjoint au chef de la division « Emploi » puis de chargé d’études à la division « Études, synthèse, management général » avant de prendre la tête de la division « organisations internationales » le 1er août 2012.

De 2013 à 2016, il commande la force aéromaritime de réaction rapide française. Durant cette période, il dirige notamment deux déploiements du groupe aéronaval en océan Indien dans le cadre des opérations Bois Belleau et Arromanches.

De 2016 à 2017, il exerce la fonction d’adjoint au sous-chef  d’état-major « opérations » et d’officier général « défense et sécurité » de l’état-major des armées.

De septembre 2017 à août 2020, il est représentant militaire français auprès de l’Union européenne et de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord à Bruxelles.

Print Friendly, PDF & Email
Previous Le véritable "dernier Samouraï" : l’épopée japonaise du capitaine Jules Brunet
Next Chronique des blindés : Le char Hotchkiss H39 du Mémorial Charles de Gaulle

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.