CERBAIR intègre le programme European Defence Industrial Development Program (EDIDP-CUAS-2020) avec 38 fleurons de l’industrie continentale.

0
165

Afin de soutenir la compétitivité et la capacité d’innovation de l’industrie de la défense de l’UE, la Commission a adopté le 30 juin dernier un programme de travail annuel du Fonds européen de la défense (FED) qui ouvre la voie au lancement immédiat de 23 appels à propositions pour un montant total de 1,2 milliards d’euros de financement de l’UE en faveur de projets collaboratifs de recherche et de développement dans le domaine de la défense.

Ainsi, dans le cadre du programme précurseur du FED, le programme européen de développement de l’industrie de la défense (EDIDP), 26 nouveaux projets, dotés d’un budget de plus de 158 millions d’euros, ont été sélectionnés en vue d’un financement. De plus, deux grands projets de développement des capacités ont reçu aujourd’hui une subvention attribuée directement de 137 millions d’euros au titre de l’EDIDP.

Parmi ces projets, CERBAIR s’enorgueillit d’intégrer le Joint European sYstem for Countering Unmanned Air Systems (JEY-CUAS). Fondée en 2015, CERBAIR rejoint ainsi la fine fleur du secteur aux côtés de grands groupes comme Thales, Leonardo, MBDA, mais aussi de plus petites sociétés telles que Exavision et MicrodB.

Avec ses partenaires, CERBAIR devra remplir les objectifs suivants :

  • Analyse de la doctrine et du concept d’opération (CONOPS) pour les systèmes anti-drone de prochaine génération ;
  • Développement d’une capacité lutte anti-drone complète (détection, suivi, classification, identification, évaluation des risques et neutralisation) des micro et mini-drones ;
  • Amélioration de la connaissance et de la réaction pour surmonter la résilience croissante des UAS aux systèmes C-UAS de première génération et faire face aux objets LSS (Low, Small, Slow) de plus en plus menaçants et réduire le temps de réaction ;
  • Applicabilité à une large gamme de missions, de la base opérationnelle avancée (BOA/FOB), des actifs stratégiques et de la protection des infrastructures critiques (en environnement urbain notamment), à la protection individuelle des soldats, des véhicules ou des postes de commandement ;
  • Modularité, évolutivité et interopérabilité inhérentes avec les systèmes de sécurité et de défense existants dès la conception.

    JEY-CUAS couvrira les activités d’étude et de conception : analyse des écarts de capacité, définition CONOPS et revue des exigences préliminaires (PRR), revue des exigences du système (SRR) et revue de la conception préliminaire (PDR). Le PDR sera soutenu par des tests partiels illustrant et évaluant la criticité des concepts et technologies innovants et prometteurs ainsi que de la conception globale du système pour la réduction des risques.

    JEY-CUAS sera réalisé par un consortium européen dirigé par l’Italien Leonardo et dont fera partie CERBAIR. Il vise à favoriser l’autonomie de l’industrie européenne de la défense dans le domaine de l’anti-drone.

    « Nous sommes ravis de faire partie de ce programme. Créer l’Europe de la défense autour des thèmes de demain en réunissant les leaders européens de la lutte anti-drone, qu’il s’agisse de grands groupes, d’ETI ou de PME, est très enthousiasmant. Nous sommes immensément fiers d’être identifiés en tant que tels par la Commission Européenne. C’est le fruit de plusieurs années de travail de nos équipes pour que CERBAIR se positionne comme l’expert radiofréquences sur cet enjeu stratégique » souligne Lucas Le Bell CEO, à l’aube des 6 ans d’existence de la société qu’il a co-fondée.

    Le projet JEY-CUAS est assorti d’une enveloppe de financement de 13,5 millions d’euros sur une durée de 2 ans.

    Le marché anti-drone se cristallise en ce moment du à la multiplication des attaques (notamment sur la base de l’Indian Air Force de Jammu en Inde ou sur les intérêts américains à Erbil) et s’organise en France avec l’appel d’offre PARADE de la DGA ou la préparation de Paris 2024. A l’instar de l’EDIDP, CERBAIR s’est positionné auprès de grands systémiers français et européens pour répondre à ces défis sécuritaires.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE :

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.