jeudi 22 février 2024

CHRONICORUM BELLI du 9 janvier

9 janvier 1778 : mort à 88 ans de Ladislas Ignace de Bercheny, créateur des régiments de Hussards 

Émigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny, obtient de Louis XV le droit de recruter un régiment de cavaliers hongrois qu’il part chercher à Constantinople (1720). Il emmène dès lors son régiment dans tous les conflits de Louis XV. Il est inspecteur des Hussards puis maréchal de France (1758). Il meurt à 88 ans après une vie de guerres au moins aussi intense que celle du général Lasalle (1775-1809) qui déclarera beaucoup plus tard et comme tout le monde sait, « Tout Hussard pas mort à 30 ans est un jean-foutre ».

Il participe aux guerres des années 1730 et 1740 : la guerre de Succession de Pologne et la guerre de Succession d’Autriche, où ses hussards font merveille. Il devient brigadier des armées du roi en 1734, maréchal de camp en 1738. Il est nommé inspecteur général des hussards en 1743 et lieutenant-général en 1744 après la reconquête de l’Alsace. Il se distingue l’année suivante en protégeant la retraite du prince de Conti. Il eut sous ses ordres outre ses hussards, jusqu’à 32 escadrons de cavalerie.

Il obtient la Grand-Croix de Saint-Louis en 1753 et la distinction suprême de maréchal de France le . Comblé d’honneurs, il demande de ne plus être envoyé en campagne et se retire à Lunéville, en Lorraine, où règne son ami Stanislas Leszczynski, ex-roi de Pologne et beau-père de Louis XV.

En Lorraine, il est Grand-écuyer du duché de Lorraine, conseiller-chevalier d’honneur de la Cour souveraine de Lorraine (1738) ; il est nommé gouverneur des villes et châteaux de la principauté de Commercy (1748) et Grand-bailli d’épée (1751).

Il réside à Lunéville jusqu’à la mort de Stanislas Leszczynski, en 1766, puis dans son domaine de Luzancy, acheté en 1729. Il était seigneur de Luzancy, Messy, Courcelles, Clerenval, Florrenval, etc.


9 janvier 1799 : création du régiment des dromadaires (Egypte).

Bonaparte crée par décret l’unité qui servira jusqu’à la fin de la campagne d’Egypte. Le général Faidherbe (1818-1889) développe l’emploi des chameaux au Sénégal pour le transport du ravitaillement. La première unité combattante méhariste n’est vraiment créée qu’en 1891 à El Goléa (actuelle Algérie).


9 janvier 1873 : mort de Napoléon III (Chislehurst – Royaume-Uni).

Exilé en Angleterre depuis la défaite de 1870, l’ex-empereur français s’éteint à 64 ans.


9 janvier 1903 : Naissance de Melitta Schenk Gräfin von Stauffenberg

La comtesse Melitta Schenk von Stauffenberg, née Melitta Schiller était une aviatrice allemande qui a servi comme pilote d’essai pour la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été la seconde femme allemande à obtenir le titre de « commandant de bord » (Flugkapitän). Elle fit plus de 2 500 vols d’essai aux commandes de bombardiers en piqué. Elle est ainsi le deuxième pilote à en effectuer autant dans la Luftwaffe.

Melitta von Stauffenberg a été décorée de la Croix de fer seconde classe, de l’Insigne de combat de la Luftwaffe et de l’Insigne de pilote-observateur en Or avec diamants. En 1944, elle a été arrêtée avec d’autres membres de la famille du comte Claus Schenk von Stauffenberg, la Gestapo la soupçonnant d’être de connivence avec ses beaux-frères dans la tentative d’assassinat ratée d’Adolf Hitler, mais elle a été libérée rapidement pour pouvoir poursuivre ses essais.

En , son centre d’essai est transféré de Berlin-Gatow vers le sud de l’Allemagne à cause de l’avancée des troupes soviétiques. Le , elle en profite pour tenter de rejoindre son mari aux commandes d’un avion Bücker Bü 181, dans le but de le délivrer. Mais, près de Straßkirchen, en Bavière, elle est repérée par un avion américain qui la prend en chasse et l’abat. Elle parvient encore à se poser d’urgence, mais, grièvement blessée, elle succombe quelques heures plus tard à ses blessures.

Crédit : DR.

9 janvier 1909 : Gouraud occupe Atar (Mauritanie).

Le colonel Gouraud en rayonnant depuis Atar sur le plateau de l’Adrar parvient à contrôler une région jusqu’à présent fief des bandes armées et rezzous. 


9 janvier 1916 : évacuation de la presqu’île de Gallipoli (actuelle Turquie).  

Le rembarquement réussi des troupes franco-britanniques fixées par les Turcs est le seul succès de la campagne des Dardanelles. L’objectif de la campagne, voulue par Churchill, est de résoudre l’imperméabilité du front occidental allemand. La France a perdu 1 cuirassé, 4 sous-marins et de nombreux transports de troupes. La France a perdu 50 000 hommes dont quelque 18 000 morts, essentiellement des terriens.


9 janvier 1941 : premier vol du bombardier britannique quadrimoteur Avro Lancaster

Entré en service en 1942, il est construit à plus de 7 000 exemplaires et est, avec le Handley Page Halifax, le principal bombardier de la Royal Air Force durant cette période. Il se rend célèbre pour ses bombardements de nuit. Il est une des armes principales des bombardements alliés en France et plusieurs centaines de ces appareils ont participé au massif bombardement de Dresde en février 1945.

Crédit : DR.

9 janvier 1951 : premier vol du bombardier stratégique soviétique TU-85

Les essais du constructeur ont duré jusqu’en octobre. Le 12 septembre, le premier prototype a parcouru 9 020 km avec une bombe de 5 000 kg qu’il a larguée en route, atterrissant avec suffisamment de carburant restant pour avoir parcouru un total de 12 018 km.

Crédit : DR.

9 janvier 1959 : mort à 37 ans, en service aérien, de l’aviateur Roger Carpentier

Après l’École de l’air en 1939, il part en Angleterre en 1943. Il a été pilote de bombardement puis pilote de chasse à l’escadron de chasse 1/2 « Cigognes ». Il est commandant d’escadrille en 1949 et part pour un tour d’opérations en Indochine. À partir de 1947, il est pilote d’essais au Centre d’essais en vol de Brétigny.

Le , le commandant Roger Carpentier, est le premier Français à passer officiellement le mur du son, à bord d’un Mystère II. À partir de 1955, à la S.N.C.A.S.E (Société Nationale des Constructions Aéronautiques du Sud-Est), il teste le « Baroudeur », le « Durandal » et le « Trident ». Il décède aux commande d’un prototype, le « Voltigeur » avec l’ingénieur Yves Crouzet et le mécanicien Marcel Hochet.

Il est choisi comme « parrain » par la promotion 1964 de l’École de l’air. La promotion 1990-1991 de l’École du personnel navigant d’essais et de réception (EPNER) a pris le nom de baptême « Roger Carpentier ».


9 janvier 1975 : l’armée américaine adopte le missile franco-allemand sol air de courte portée « Roland ».

Le système est monté sur châssis blindé (AMX-30R pour la France, Marder pour l’Allemagne) ou sur cabine aérotransportable à roues (Carol pour la France). Utilisant la technologie de téléguidage de la fin des années 1960, il a été produit à 27 000 exemplaires de 1978 à 1990.


9 janvier 2009 : Décès de Jean Sassi, militaire, officier des renseignements français.

« Le colonel Sassi, une haute et noble figure de notre génération de Soldats, sait mieux que quiconque ce que furent nos aventures et nos drames. » (Hélie de Saint Marc).

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

THEATRUM BELLI ÉDITIONS

Theatrum Belli vous propose de vous plonger dans les combats acharnés de la bataille de Dixmude  (7 octobre - 10 novembre 1914) qui fut un haut fait d’armes des fusiliers marins français commandés par l’amiral Ronarc’h.

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB