dimanche 3 mars 2024

HISTOIRE : Chronique culturelle du 2 février

2 février 1814 : combat de Rosnay (Aube).

Le maréchal Marmont couvre avec 3 000 hommes la retraite de Napoléon après la défaite de La Rothière. Il tient tête aux 25 000 Bavarois du général De Wrède et défend le pont de Rosnay. C’est à Rosnay que Napoléon donne pour devise à l’héroïque 132e de ligne : « Un contre huit ». Joli raccourci illustrant le sacrifice de ce régiment. Le 132e Bataillon cynophile de l’armée de Terre est aujourd’hui l’héritier du 132e de ligne. Il est implanté à Suippes dans la Marne.


2 février 1871 : fin de l’armée de Bourbaki (Suisse).

Vaincue à la bataille de la Lizaine, l’armée de Bourbaki, après avoir traversé le Jura en plein hiver, débouche en Suisse près de Neuchâtel. La grande détresse des soldats vêtus de haillons déclenche un élan de générosité de la part des Helvètes. 


2 février 1916 : Le Zeppelin L19, à la dérive, coule en mer du Nord à son retour de son premier bombardement sur l’Angleterre

Son équipage a survécu à l’accident, mais s’est noyé après que l’équipage d’un navire de pêche britannique ait refusé de les sauver.


2 février 1943 : derniers combats à Stalingrad.

Le secteur Nord allemand cesse le combat. Le secteur Sud a capitulé 2 jours plus tôt avec le maréchal Paulus, commandant des troupes allemandes. C’est le tournant de la guerre sur le front de l’Est.

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI ÉDITIONS

Theatrum Belli vous propose de vous plonger dans les combats acharnés de la bataille de Dixmude  (7 octobre - 10 novembre 1914) qui fut un haut fait d’armes des fusiliers marins français commandés par l’amiral Ronarc’h.

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB