samedi 2 juillet 2022

Chronique des blindés : Le char Churchill AVRE de Lions-sur-Mer

Lions-sur-Mer est une commune située dans le département du Calvados, en Normandie. Lors du 6 juin 1944, jour du débarquement allié sur les plages de Normandie, la commune fait partie de la zone « SWORD », où doivent débarquer des soldats britanniques. Ce sont essentiellement des troupes du 41st Royal Marines et du 22nd Dragons qui émergent des vagues ce jour-là face aux blockhaus allemands de Lions-sur-Mer. La commune compte aujourd’hui plusieurs monuments et mémoriaux en souvenir des hommes qui sont venus débarquer sur nos plages, parmi ceux-là, un char Churchill AVRE.

Comment le char Churchill est-il arrivé dans votre commune ?

Le char Churchill AVRE a été offert à la commune de Lions sur Mer en 1994, par le général Sir Ian HARRIS qui commandait le jour du débarquement un bataillon d’infanterie du 2nd Royal Ulster Rifles. Un bataillon des 2nd R.U.R. est venu en renfort du 41e Royal dans l’après-midi du 6 juin pour tenir des positions face aux Allemands à Lion-sur-Mer. Trois chars « AVRE » ont pris part aux combats sur la commune lors du débarquement et des jours suivants.

Quelle est la spécificité de ce modèle ?

Le modèle Churchill AVRE (Assault Vehicle Royal Ingenieur) possède un obusier, « howitzer », de 290 mm, à la place du canon de 75 mm qui se trouvait sur le modèle de base. Il sert à détruite les fortifications et défenses qui pouvaient se trouver sur les plages. Ce type de Churchill fait partie des « Hobart’s Funnies », des chars à l’allure atypique imaginés par l’ingénieur militaire Percy Hobart.                      

A-t-il été restauré, comment est-il entretenu ?

Le Churchill a été initialement restauré par le Corps of Royal Electrical and Mechanical Engineers (15 FD WKSP 6 BN REME), en 1994. Le char est aux couleurs du 77e Armoured Engineers Squadron, unité qui vient souvent entretenir et restaurer le char, dernièrement en 2009 et 2017. L’unité britannique se rend à Lions sur Mer tous les ans lors des commémorations du débarquement de Normandie.

Quel est l’intérêt pour la commune, d’exposer ce char ?

Ce blindé est un témoin du passé et de l’histoire du débarquement de Normandie, même si ce modèle en particulier n’a vraisemblablement pas participé aux combats ici. C’est aussi un objet qui attire les curieux, les touristes ou les amateurs qui s’arrêtent pour voir le char et en apprendre un peu plus sur l’histoire du débarquement à Lions sur Mer. Sa présence permet de garder un lien avec l’unité qui en assure l’entretien et qui participe aux événements anniversaires du débarquement.

Le char Mark IV Churchill AVRE en quelques chiffres :

Le châssis du char Churchill britannique est utilisé ici pour concevoir un engin chenillé blindé avec mortier de 290 mm, destiné au Royal Engineers. La munition du 290 mm (« Mortier Petard ») est surnommée « poubelle volante », en raison de sa forme. En plus de cette pièce, le char dispose de deux mitrailleuses de 7,92 mm. Le char possède les dimensions suivantes ; longueur : 7,45 mm, largeur : 3,25 m, hauteur : 2,49 m pour un poids de 39 600 kg. Sa vitesse maximale théorique s’élève à 25 km/h et possède une autonomie de 144 km. Le char est blindé à l’avant avec 152 mm et 35 mm au plus mince à l’arrière. L’équipage compte 5 personnes, un chef de char, un pilote, un radio, un tireur et un pourvoyeur. Côté motorisation, le Churchill AVRE possède un moteur Bedford Twin-Six de 350 chevaux.

Remerciements à la commune de Lions sur Mer et à monsieur Bonduelle pour les informations concernant leur Churchill AVRE.

Camille HARLÉ VARGAS
Camille HARLÉ VARGAS
Auteur et spécialiste de l'histoire des conflits et de la mémoire du XXe siècle. Chargée de mission à l'ONAC-VG de la Marne dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre (programme pédagogique, médiation et mise en place de projets). Engagée dans la vie associative visant à faire connaître au public l'histoire et les sites de la Première Guerre mondiale (Main de Massiges). En collaboration avec des historiens pour la rédaction d'articles et d'ouvrages sur les deux guerres mondiales.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB