samedi 4 février 2023

Chronique navale du 22 octobre

22 octobre 1702 : bataille navale de Vigo.

Une escadre anglo-hollandaise attaque, et s’empare d’un convoi franco-espagnol de retour du Mexique, malgré l’escorte assurée par les navires français de François Louis Rousselet de Châteaurenault et Manuel Velasco.

L’assaut est un succès total pour l’amiral George Rooke. Le Torbay parvient à forcer l’entrée du port, les batteries d’artillerie sont capturées, et finalement les vaisseaux français et espagnols sont incendiés sur place ou échoués : 12 des vaisseaux français sont détruits. Les Anglo-Hollandais s’emparent du reste de l’escadre (6 vaisseaux et deux frégates).

De la flotte espagnole, 11 navires sont détruits et 9 sont capturés. La flotte anglo-hollandaise ne perd aucun bâtiment. En revanche, le combat fait de nombreuses victimes de part et d’autre : on estime qu’il y a 2 000 morts et autant de blessés du côté franco-espagnol, et 800 morts et 500 blessés du côté anglo-hollandais. Les vainqueurs récupèrent 14 000 livres de butin (près de 3 millions de livres avaient déjà été déchargés par les Espagnols avant l’assaut). En reconnaissance des services rendus, Rooke est nommé gouverneur de Gibraltar (1704).


22 octobre 1707 : naufrage de la flotte anglaise au large des Sorlingues

Avec quatre vaisseaux de ligne (HMS Association, HMS Eagle, HMS Romney et HMS Firebrand) et entre 1 400 et 2 000 marins perdus en raison du mauvais temps, il s’agit d’un des plus importants désastres maritimes dans l’Histoire des îles Britanniques. Il fut déterminé par la suite que la principale cause de ce naufrage était l’incapacité des navigateurs d’alors de calculer précisément leur position.

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB